Ce matin, quatrième session (déjà !!) de l'Atelier d'écriture. L'animatrice nous a proposé une improvisation à partir d'un objet : une valise.

C'était une petite valise rouge. Je suppose que Maman en avait choisi la couleur pour m'inciter à jouer avec. En fait, je ne jouais jamais, préférant m'allonger sur le lit avec un livre. Maintenant que j'allais au lycée en centre-ville, tout près de la bibliothèque, je pouvais y passer presque chaque jour emprunter un nouveau livre.

Un jour, j'invitai une copine de classe à la maison. Mireille repéra tout de suite la petite valise rouge qui gisait abandonnée dans un coin de la chambre. Elle s'en saisit et me demanda :

- "je peux l'ouvrir ?"

- "bien sûr", lui répondis-je, levant à peine le nez de mon livre.

Puis j'entendis Mireille s'exclamer :

- "que c'est joli ! C'est ta Maman qui les a cousus ?"

- "oui" lui répondis-je "Maman n'a eu qu'une poupée dans sa vie. Alors elle aime m'en offrir et leur coudre des vêtements. Mais moi je n'aime pas les poupées."

C'est en voyant le regard d'envie que Mireille portait à cette collection de jupes, robes et chemisiers que je compris le plaisir que Maman devait ressentir en ouvrant la petite valise rouge pour jouer à la poupée.

Un autre exercice : cette fois-ci, on ne part plus d'un objet pour éveiller notre imaginaire mais d'une phrase, d'une interrogation.

Pourquoi l'homme a-t-il deux bras et deux jambes ?

Je me sens peu inspirée et choisis de m'en sortir avec une pirouette.... et continue les interrogations, soit

Pourquoi l'homme a-t-il deux bras et deux jambes ?

Pourquoi le chat a-t-il neuf vies ?

Pourquoi le ciel est-il bleu, gris, rouge ou blanc ?

Pourquoi le vent souffle-t-il de l'ouest à Brest et de l'est à Nice ?

Pourquoi les oiseaux chantent-ils alors que le jour se lève ?

Pourquoi cette enfant a-t-elle peur de l'école ?

Pourquoi écrit-elle pourquoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

Déjà c'est le moment du dernier exercice...notre imagination est-elle prête à s'envoler et les mots à courir sur le papier. C'est à un "j'aime, je n'aime pas" exercice de style que l'on trouve si souvent sur les blogs, que l'on doit se livrer.

j'aime lire le matin, le midi, le soir, la nuit aussi,

j'aime le voyage immobile au bord du rêve

j'aime le chant des oiseaux quand j'ouvre les volets

j'aime préparer le petit déjeuner pendant que P. se réveille doucement

j'aime la première cuillère de muesli, la deuxième aussi...

j'aime la sonnerie de Skype et voir apparaître le visage de mon amie C. sur l'écran de l'ordinateur

j'aime rentrer dans la maison silencieuse

j'aime regarder les photos jaunies qui s'effacent doucement au fil des ans

je n'aime pas les troupeaux de randonneurs qui se pressent sur les chemins côtiers

je n'aime pas les lettres recommandées

je n'aime pas les débats télévisés

je n'aime pas voir P. boiter

je n'aime pas les poils blancs qui apparaissent sur le museau de mon chien....

J'aurais dû rajouter : j'aime écrire à l'Atelier, Je n'aime pas que la session 2014 bientôt se termine !

Et parce que l'on trouve tout sur internet, j'ai même retrouvé une photo de cette petite valise rouge en carton....

Et parce que l'on trouve tout sur internet, j'ai même retrouvé une photo de cette petite valise rouge en carton....

Retour à l'accueil