Un mois très doux, où l'on a pu laisser portes et fenêtres grand ouvertes pour le plus grand bonheur de la miss, un mois de dur labeur aussi pour P. qui a dû remettre en état le jardin après deux mois d'absence. Plus question de tondre la pelouse, il faut la faucher ; il en profitera pour ré-ouvrir le petit chemin creux, début de nos promenades quotidiennes, personne n'y est passé en notre absence et la végétation de ronces et d'orties a repris ses aises.

Les hortensias du jardin n'ont jamais été aussi beaux et ont rempli jattes, pots et vases dans toutes les pièces...Les roses sont aussi à leur apogée. Laissant P. à ses travaux d'Hercule, je suis allée rendre visite à mes parents...Quelques belles balades sur la côte et dans les terres, juste ce qu'il fallait pour les requinquer.

Et pour conclure ce joli mois : une très belle exposition aux Capucins. L'expo Picasso est prolongée à Quimper ; j'espère pouvoir la visiter en août.....

C'était le mois de juillet
Retour à l'accueil