Un retour aux sources pour P. dans la montagne de ses grands-parents, avec des villages de mieux en mieux restaurés conformément aux règles de l'architecture locale, la désolation toujours aussi présente à St Béat après les inondations de l'an passé, une halte à Toulouse avec de belles soirées et dîners en terrasses, des visites de musées, une ville vivante, bruyante, joyeuse, pleine de souvenirs de jeunesse, multiculturelle, emplie des accents du monde entier, Ckéva attirant les caresses d'américains ou de russes de Novossibirsk...trois semaines pleines à profiter de l'île de beauté avec comme seul impératif : le plaisir de revoir les endroits aimés, les parfums, la lumière changeante, le plaisir des baignades, les bonnes adresses toujours au rendez-vous, la ville de Bastia qui lentement rénove ses vieux quartiers, mais garde tout son charme, le cimetière marin de Bonifaccio qui fait également peau neuve, la jolie promenade aménagée le long de la baie de Calvi, les embouteillages dans les calanches de Piana, la gentillesse et la qualité de l'accueil des corses...

C'était le mois de septembre
Retour à l'accueil