Depuis l'interdiction, instaurée par le maire de la cité corsaire, de monter sur les remparts avec un chien, nos visites à St Malo se sont arrêtées avec l'adoption de Ckéva. Même si j'en comprends les raisons : l'incivilité est sans doute l'attitude la plus partagée par les Français, la visite cantonnée aux boutiques pour touristes ne nous inspire plus.

Exception cette semaine avec le plaisir de trouver une partie des remparts toujours ouverte aux chiens. La brume enveloppait la kyrielle de forts protégeant la baie, mais a fini par se déchirer pour laisser apparaître le fort national dans tout son éclat.

Le plaisir aussi de découvrir le travail de qualité des galeries malouines pelotonnées autour de la cathédrale avec ces très belles inspirations japonaises....

Ckéva n'a pas manqué d'explorer les créneaux et autres meurtrières à sa disposition. Elle avait tout de suite repéré les cormorans qui lissaient leurs plumes au soleil.

une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
une après-midi corsaire
Retour à l'accueil