Aigrettes, tadornes et bernaches

Malgré le couvercle gris des nuages, qui nous incitait plutôt à rester dans le canapé à lire, j'ai répondu aux regards insistants de la Miss et nous sommes parties vers son terrain de jeux préféré.

Une jolie aigrette nous a accueillies sur la baie. Etait-ce le manque de luminosité, j'ai pu m'en approcher assez près pour observer sa manière de pêcher. Elle se servait d'une de ses pattes pour gratter le fond de la flaque, puis du ruisseau pour déloger sa pêche.

Plus loin deux couples de jeunes tadornes de Belon commençaient leurs travaux d'approche vers leurs belles et d'intimidation envers l'autre mâle. Plus tard, en lisant des articles sur leurs moeurs, j'ai eu la confirmation que ces travaux d'approche commençaient bien dès le mois de décembre pour les jeunes.

Ckéva pendant ce temps s'adonnait à ses courses dans les herbus, provoquant l'envol d'un grand groupe de Bernaches cravant.

Retour à l'accueil