Un peu de Wagner pour débuter l'année 2015

Un petit marathon de six heures entrecoupées de deux longues entractes nous était offert hier par le Met Opera pour débuter l'année. Peu d'amateurs, peut-être une petite vingtaine ont osé relever le défi. La programmation un dimanche soir, veille de rentrée pour beaucoup, n'était sans doute pas le meilleur choix pour attirer une audience plus large.

La critique publiée dans Theoperacritic.com éclaire en partie les appréhensions de certains mélomanes envers les oeuvres de Wagner.

Nous avons été emportées par le romantisme de cette musique (ma chère amie V. m'accompagnait) et n'avons pas vu le temps passer, mettant à profit les longues entractes pour bavarder.

Extrait de l'ouverture

Extrait de l'acte III - Selig, wie die Sonne

Acte III - Scene II - Entrée des Maîtres chanteurs

Gageons que la salle sera plus remplie pour la prochaine représentation de la Veuve Joyeuse. En attendant le 17 janvier, voici un aperçu des répétitions.

Retour à l'accueil