La veille j'avais pu observer sur la grève de Plounéour Trez de nombreuses hirondelles de mer qui rasaient le sol. Impossible de les photographier tellement leur vol est rapide. J'avais donc décidé d'aller vers Odé Vraz au bout de Keremma, où les dunes abritent leurs nids.

Le fort coefficient de marée avait bien durci le sable au pied des dunes rendant ainsi le contournement de la dune plus aisé. Ckéva préférait cheminer en hauteur dans les oyats et vérifiait de temps en temps ma progression sur le sable.

Déception à nouveau, car les hirondelles bien que présentes n'avaient pas encore niché. J'aperçus tout de même un courlis cendré en bas sur les vasières. Arrivée dans la baie, les voiles des kite-surfeurs montaient au dessus des dunes. Je restais de longs moments à admirer leurs sauts au dessus des vagues.

A défaut d'hirondelles de mer....
Retour à l'accueil