Le temps passe si vite avec la préparation de notre transhumance vers l'Est, que j'en ai presque oublié de poster les dernières photos de notre balade vers la pointe de Primel (avec mon amie A. et sa nièce C.).

L'après-midi fut très chaude, la température montant à des niveaux estivals (+ 28°). La miss accusa la fatigue dès le milieu de l'après-midi et se fit de plus en plus lourde à remonter dans la voiture après chaque halte.

Nous arrivâmes à la pointe d cairn de Barnenez après le déjeuner. Les petits penty et jolies maisons en pierre sont toujours aussi bien entretenus. Perceuses et tronçonneuses s'activaient pour les préparer pour les locataires de Pâques et des ponts de mai.

Vers la pointe de Primel

Au bout d'un chemin creux et ombré s'ouvrait sous un soleil éclatant l'entrée de la rivière de Morlaix avec ses différents îlots. Déjà des voiliers tournaient entre les balises, tandis que des amateurs de soleil découvraient leur peau blafarde dans de petites criques au bas du sentier.

Vers la pointe de Primel

Le blanc mousseux des aubépines rivalisait avec le jaune d'or des ajoncs : ils recouvraient les cahots granitiques de la côte.

C'était déjà l'heure de la dernière halte avec une jolie vue sur la baie de Primel avec une pensée nostalgique pour mon amie C. qui a tant aimé se balader sur ces sentiers.

Vers la pointe de Primel
Retour à l'accueil