Il y a eu tellement de mauvaises nouvelles, de chagrins petits ou grands, d'espoirs déçus que j'ai hâte de tourner la page. Le temps y était certainement pour beaucoup. L'été s'en est allé beaucoup trop vite et à part la belle journée du 15 août je ne garderai le souvenir que d'un mois trop gris et souvent très pluvieux. Il a fallu se résoudre à ressortir les vestes de quart et les bottes pour affronter les chemins creux en compagnie de la Miss.

De chouettes lectures aussi pour se distraire et oublier la météo : j'ai dévoré presque tous les Pierre Lemaître. Il ne m'en reste plus que deux à lire. Mais je vais faire une pause, parce qu'aussi haletants qu'ils soient leur lecture enchaînée finit par être oppressante.

De belles sorties également en compagnie de mon amie A. et de sa nièce C. aux confins du Finistère dans la Bretagne rude et bretonnante. Une journée aux courses entre ciels de traîne et d'orage. Un sentier côtier découvert avec mon amie M. juste en face de Brest. Heureusement la fin août sonne l'heure des ré-abonnements et ré-inscriptions. Les programmes sont tellement alléchants qu'on aurait presque envie de sauter le mois de septembre pour y être déjà.

Flash-back sur août
Retour à l'accueil