A notre arrivée dans la baie de Kernic, le brouillard pesait comme un couvercle sur les étendues immobiles de la baie. On n’apercevait pas la rive opposée et la brume étouffait tous les sons.

Fleurs de brouillard

Les queues de lièvres des sables, ou lagurus ovatus, bordant le sentier, se courbaient sous le poids de la rosée déposée en abondance par le brouillard. Alors, à défaut du paysage si souvent photographié, j'ai choisi de me focaliser sur les différentes fleurs ou herbes bordant le chemin. Quelle abondante variété s'offre au regard de celui qui prend le temps d'observer.....

Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard

Et pendant que je collationnais ce splendide herbier virtuel, la miss s'en donnait à coeur joie. A la fin de la promenade, une fois remise en laisse, elle a voulu encore savourer cet instant et en prolonger les effets, en se roulant dans des herbus afin de se débarrasser du sable accumulé lors de ses ébats.

Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Fleurs de brouillard
Retour à l'accueil