Le ciel semblait plus clair à l'Ouest, alors direction Guisseny pour une balade du Barachou au Dibennou.

Je suis toujours émerveillée par la beauté des paysages le long de ce sentier. Le sentier a été nettoyé par les riverains à l'oeuvre dans leurs parcelles pour pouvoir installer les caravanes. La miss file le nez au sol loin devant.

A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu

Dans notre dos, le chaos granitique fait apparaître la tête patibulaire d'un géant près à s'arracher de la pierre.

A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu

De nouvelles passerelles en inox ont été installées permettant l'accès aux grèves en contrebas du sentier ; elles ont remplacé les escaliers détruits par l'érosion. Espérons qu'elles résisteront mieux qu'à Kerlouan.

A la recherche du bleu

Des tapis de fleurs pourpres s'étalent dans l'herbe. Ce sont des géraniums sanguineum sans doute échappés d'un jardin qui ont colonisé le chemin.

A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu

A la base de la pointe du Dibennou, le chemin est interrompu. Les réparations n'ont pas tenu. Je contournerai la pointe par la grève pour retrouver le sentier. La plage du dibennou arbore sa parure estivale d'algues vertes. Je ratache aussitôt la miss car des tas en décomposition bordent le haut de la grève et j'ai peur qu'elle n'aille y mettre la truffe. Quel dommage que l'érosion combinée à la pollution ne gâchent cette balade.

A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu

Après une petite halte pour la miss à l'ombre de la maison du garde, nous prenons le chemin du retour. Avec le contre-jour, le paysage prend des reflets argentés, une autre facette de notre beau Finistère.

A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
A la recherche du bleu
Retour à l'accueil