Joséphine, c'est ainsi que l'ont surnommée les habitués de la cale de Mordreuc, c'est tellement plus poétique que L9, son véritable nom, donné bien sûr par les scientifiques d'Océanopolis qui recueillirent bébé cette phoque-orpheline échouée sur une grève dans la baie du Mont St Michel, la soignèrent et tentèrent de la réintroduire dans sa colonie d'origine dans la baie.

Mais mademoiselle en avait décidé autrement. Boudée par les siens à son retour dans la baie, elle décida de s'installer dans des lieux plus hospitaliers et surtout poissonneux. C'est donc en Rance que la demoiselle a élu domicile depuis près de 16 ans. Les biologistes ont bien tenté de la ramener en baie du Mont St Michel, mais elle revient à chaque fois en Rance. Ils tentèrent en 2014 de lui donner un compagnon, mais la belle se refusa et la légende dans le pays de Rance dit que le pauvre mâle en mourut de chagrin.

Joséphine vient si souvent sur la grève ou la cale de Mordreuc, que le restaurant de la cale y fait même un clin d'oeil dans l'appellation de certains de ses plats, par ailleurs délicieux.

Hier, pour la première fois, j'ai aperçu la belle qui attendait sa part de poissons apportée par la marée montante. La miss est une vraie cabotine et se tourne sur une nageoire posée au fond de l'eau pour mieux se faire admirer, mais ne dort que d'un oeil, et les sens en alerte, lève la tête et ouvre les yeux pour observer toute nouvelle source de bruit, dans l'eau ou sur la cale....

Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine
Hello Josephine

Et pour terminer une très courte vidéo de la demoiselle effectuant un tour sur elle-même pour que l'on puisse la photographier sous toutes les coutures....

Retour à l'accueil