Oui ce matin il pleuvait fort et on se croyait déjà en automne, mais cette après-midi, le soleil est réapparu et c'était à nouveau l'été. Les chemins creux de la balade avec la Miss sentaient bon l'humus, même si les chaussures se faisaient rapidement humides. Rendez-vous avait été pris pour la fin d'après-midi pour une balade en bord de mer, mon amie M. ayant envie d'un bon bain revigorant. Alors direction la baie de Kernic. M. ne connaissait pas le sentier. Ce fut donc une belle découverte. La mer remontait rapidement et les kite-surfeurs s'étaient emparés de la baie, tirant déjà des bords, suivant les flots.

La lumière n'arrêtait pas de changer, avec les nuages s'accumulant dans le ciel puis se dispersant soudain sous les assauts du vent qui gonflait les voiles des surfeurs. La mer arborait une infinité de nuances, passant sans cesse du vert au bleu.

Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique

Arrivées à la belle plage de Porsmeur en Plouescat, M. ne put résister à l'appel de la baignade. J'en ai profité pour continuer ma chasse photographique. Cela paraît toujours irréel d'observer ces changements si rapides de ciel et de lumières. A peine quelques secondes ou minutes séparent ces clichés.

Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique

Nous avons cheminé ensuite jusqu'au port pour rebrousser chemin et retrouver le chemin des goémoniers. La marée avait rempli la baie de Kernic et les kite-surfeurs chassé les derniers chars à voile.

Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Parce que la lumière y est unique
Retour à l'accueil