Hier débutait la saison de la Comédie Française en live au cinéma. Trois pièces sont programmées pour cette première année : Roméo et Juliette, Le Misanthrope et Cyrano de Bergerac.

Roméo et Juliette, donc, qui n'avait pas été à l'affiche de la grande maison depuis 1954 était proposé pour cette première. Le Liberté avait choisi de lancer la saison des retransmissions live avec cette première en offrant une coupe de champagne aux "amateurs éclairés" prêts à tenter l'expérience du théâtre au cinéma.

Après l'Opéra, et le ballet, voici donc le théâtre qui s'invite dans les salles obscures.

 

 

La comédie française s'invite au Liberté

Eric Ruf, le nouvel administrateur de la maison, a déplacé l'histoire en Sicile. La pièce s'ouvre sur un joyeux bal populaire. Tout de suite on est séduit et captivé. Pour la critique je vous propose un lien regroupant de nombreuses critiques reflétant tout à fait le plaisir que P. et moi avons ressenti à la regarder.

Laissons la parole au critique de Publik Art pour décrire le jeu d'une partie de la troupe :

Suliane Brahim, littéralement possédée par le rôle, est une Juliette immense : ardente et résolue, sa voix grave transporte l’écho sourd de la guerre intérieure à laquelle elle se livre. Tandis que Jérémy Lopez incarne un Roméo fougueux et impulsif, l’anti-héros par excellence.

Les autres personnages ne sont pas en reste : Danièle Lebrun est parfaite en épouse dévouée et soumise à son mari Capulet (Didier Sandre) dont la rosserie dans une scène d’altercation avec sa fille atteint son paroxysme. Pierre Louis-Calixte campe un Mercutio aussi ravageur que farceur impénitent et que Serge Bagadassarian est un Frère Laurent cocasse, rapidement dépassé par la tournure des évènements.

Enfin, Claude Mathieu est une nourrice attachante qui témoigne d’une sensibilité débordante, et toujours à l’écoute attentive de Juliette.

Comme pour les représentations d'opéra ou de ballet, les entractes et intermèdes sont agrémentés d'interviews : d'Eric Ruf, le metteur en scène et administrateur du Français, de Christian Lacroix, parlant de sa passion pour son métier de costumier et du processus de création, des acteurs bien sûr. Ce sont ces moments d'intimité partagée qui font tout le sel de ces retransmissions. P. et moi avons apprécié d'en savoir un peu plus sur cette belle maison du théâtre français.

Pour avoir un aperçu de cette première représentation, jetez un coup d’œil à la bande annonce. Après cette première diffusion en live, des retransmissions seront programmées à destination des scolaires entre autres par le Liberté, et les autres cinémas du groupe, dans les semaines à venir. Alors, allez-y pour retrouver le plaisir de la scène du balcon....

Vous êtes séduits ? Alors à vos agendas !

Les prochaines dates :

  • Le misanthrope, le jeudi 9 février à 20h30 dans une mise en scène de Clément Hervieu-Léger
  • Cyrano de Bergerac, le mardi 4 juillet à 20h30 dans une mise en scène et avec D. Podalydès
Retour à l'accueil