Rétro novembre 2016

miz Du : novembre n'aura jamais aussi bien porté son nom qu'en breton cette année.

Mais je ne veux pas l'associer à ce noir du deuil, détesté de Maman.

Je ne veux me souvenir que des ciels roses pleins d'espoir qu'elle aimait tant, que j'ai regardés les yeux humides en pensant très fort à elle.

Rétro novembre 2016
Retour à l'accueil