Découvrir la nouvelle médiathèque François Mitterrand - Les Capucins et profiter de la vue offerte depuis le téléphérique était le projet de ce samedi matin. Nous sommes arrivés à la Station Jean Moulin et les visiteurs se pressaient, déjà nombreux et heureux de prendre enfin ce téléphérique dont la mise en service a connu tant d'aléas. En fait, nous avons eu de la chance, car le passage a été à nouveau interrompu dans l'après-midi.

Alors un petit film pour retracer cette belle expérience, très (trop !) courte.

 

Découverte à notre arrivée sur le plateau de l'énorme belvédère installé au pied des anciens ateliers. Les aménagements sont encore en cours, mais on devine déjà le potentiel de cet endroit.

Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier

Pour l'instant, seule la médiathèque est installée, mais quel équipement magnifique ! L'architecture des ateliers est magnifiée, les machines qui sont restées sur place, contribuent à faire re-vivre l'âme de "l'arsenal"....On en prend plein les yeux, et on aimerait que le café soit déjà installé pour s'y poser et simplement regarder.....Beaucoup de monde en ce samedi matin, mais pas de bruit...les acousticiens ont dû faire un très gros travail pour limiter la propagation des conversations...De beaux espaces ouverts sur la Penfeld, avec la lumière passant du bleu à l'argent....

Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier

Pour marquer l'ouverture de la médiathèque, une exposition consacrée à l'Epervier, nous offre une plongée dans le Brest du 18e siècle grâce au dessinateur Patrice Pélerin. A noter le travail du scénographe de l'exposition afin de la rendre accessible à tous les publics. Hier des comédiens costumés animaient le vernissage de l'exposition.

Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier

Le passage des Yannicks est encore bien vide, mais les panneaux explicatifs sont là pour nous faire rêver aux aménagements à venir. Espérons qu'ils seront aussi réussis que la médiathèque.

Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier

Un dernier regard, depuis le téléphérique, vers la rade qui brillait tel un miroir argenté avant de regagner la rive gauche.

Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Allons aux Capucins sur les traces de l'Epervier
Retour à l'accueil