Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

Balade ce matin au conservatoire botanique au Stang Alar. J'avais envie de voir des cerisiers en fleurs....mais ce ne sont pas les essences qui ont été choisies par le conservatoire, alors j'ai fait une moisson de magnolias, camélias et quelques rhododendrons....

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

L'aigrette qui a élu domicile dans le vallon nous attendait au bord du premier étang. Les fougères arborescentes déployaient leurs frondes d'un vert tendre ; les jardiniers ayant commencé à les démailloter et les nettoyer avec l'arrivée du printemps

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

A l'entrée de la zone océanienne apparaît la haute silhouette du Tiki

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

LE TIKI "TAKAHI" : Le projet de tiki est le fruit d’une heureuse rencontre et d’une opportunité offerte au Conservatoire botanique par Mikaël Menez, passionné de bateaux primitifs et à l’origine de la création de l’espace polynésien lors de Brest 2016. En évoquant la venue du sculpteur Gaëtan Pichaud, l’idée a germé de lui confier une pièce de bois à sculpter à partir d’un Eucalyptus dalrympleana qui dominait le jardin de sa haute silhouette avant d’être malheureusement abattu début 2015 suite à l’apparition d’un champignon mortel à sa base. Perpétuer le souvenir de ce géant, en le sculptant en tiki marquisien, était une magnifique opportunité pour les visiteurs du jardin ! Emblème de la culture polynésienne, le tiki est une statue qui représente un être mi-dieu mi-humain, identifié comme "le protecteur", avec le pouvoir de sentir et de chasser le mal. Gaëtan Pichaud en a réalisé une sculpture aux dimensions record, 3 mètres de haut pour 450 kg, le temps d’une lune, soit 21 jours. Après deux semaines de travail passées au Conservatoire entre décembre 2015 et mai 2016, il a achevé la dernière étape de finition sur l’espace polynésien de Brest 2016 devant un public très nombreux. Il a tatoué le tiki en l’ornant de motifs traditionnels de la culture des Marquises et en lui donnant une identité, une âme. Il a pu ainsi présenter son oeuvre, les racines de la culture marquisienne et son amour pour le travail du bois. Désormais érigé dans le jardin conservatoire, son emplacement n’a pas été choisi au hasard puisqu’il est dressé à l’entrée de la zone dédiée à l’Océanie. Il représente un puissant symbole d’union, d’où son nom "Takahi" ; union de l’homme et de la nature et invitation à gravir la pente menant aux plantes néozélandaises et australiennes.

 

Sources : Jardin du Conservatoire Botanique National de Brest

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

Après avoir admiré les eucalyptus, je redescends vers le vallon pour admirer l'abondante floraison des rhododendrons et camélias.

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

L'aigrette nous accompagne remontant le cours du ruisseau en contrebas.

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

Ce sont ensuite les magnolias qui saluent notre passage.

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

La jolie floraison jaune d'un arbuste attire mon oeil. Saurez-vous l'identifier ?

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

Au delà de la crêperie moulin, le petit étang présente sans doute un menu de choix pour la bergeronnette des ruisseaux.

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

Ce havre de paix niché au coeur de la ville invite à la méditation. Une future maman a choisi de faire une pause adossé à un magnolia en fleur, offrant son bébé à venir aux rayons du soleil tout en écoutant la cascade d'eau chanter. La voyez-vous à droite de la photo ?

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

Nous passons ensuite à côté de la case traditionnelle Kanak  qui a été démontée après Brest 2016 puis remontée ici au bord du ruisseau.

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....

Un dernier regard aux magnolias avant de rentrer...

Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Au printemps tu reverras la bergeronnette des ruisseaux....
Retour à l'accueil