Tous les Rennais connaissent ce parc. Situé au coeur de la ville, il fait partie de notre enfance....cadre traditionnel des photos familiales "officielles", promenade "obligatoire" du jeudi après-midi ou du dimanche, "piste de course" pour les lycéens d'Anne de Bretagne, chacun y a ses propres souvenirs...

Et si on allait au Thabor ?

Cet ancien jardin des moines de l’abbaye bénédictine Saint-Melaine fut aménagé par Denis Bühler, célèbre paysagiste du XIXe siècle. 

On peut y admirer des spécimens de nombreuses essences d'arbres (des chênes, des séquoias et des ginkgo biloba) ainsi qu'une roseraie et des espèces végétales en provenance des quatre coins du monde.

Cette végétation luxuriante côtoie des décors de grottes, une cascade, des statues, des volières et un kiosque à musique qui contribuent aussi à la beauté de ce parc.
 

Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?

Le jardin à la française aligne ses plates-bandes dans un joli camaïeu de bleus. Derrière les serres, dont une partie est ouverte pour une exposition, je rêve de visiter la jolie maison de service. Y a-t-il un résident chanceux, qui après son travail à l'entretien du parc, bénéficie de son calme, l'heure de fermeture ayant sonné ?

Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?

La roseraie resplendit de sa deuxième floraison et tout autour les massifs de dahlia nous enchantent par leur variété.

A l'ombre d'un séquoia majestueux,  le bassin aux carpes Koi fait le bonheur des petits. Plus loin, les pigeons de la volière voisinent désormais avec de jolies perruches avides des fruits offerts par les enfants.

Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?

Au détour du chemin apparaissent de curieuses structures émergeant de la pelouse. Il s'agit de la  « Perspective de fuite à l’anglaise », une installation paysagère de Laurence Leersnyder.

Comme par le passé, les pelouses du jardin à la française demeurent interdites. Par contre, de l'autre côté de l'allée, les pelouses du jardin à l'anglaise, sont désormais accessibles aux promeneurs.

Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?

Nous continuons notre balade en descendant vers la rue de Paris, espérant retrouver la grotte, qui malheureusement est fermée, sans doute pour des raisons de sécurité.

En apercevant les murs de mon ancien lycée, je repense à un cours particulièrement ennuyeux et aux longues heures passées à regarder les amoureux qui se bécotaient sur les bancs dans la fraîcheur de la cascade plutôt qu'à écouter...

Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?

Nous remontons pour retrouver la grande pelouse du carré Duguesclin, autour de laquelle nous courrions pendant la séance hebdomadaire de gym...Une pancarte attire mon oeil, près de la porte menant au lycée....Les jardiniers farceurs ont installé l'espace "propreté" des chiens juste en contrebas de la porte du lycée....

Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Et si on allait au Thabor ?
Retour à l'accueil