Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une Vie de Setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Mathurin Méheut en toutes lettres

Lamballe n'est qu'à 40 km de notre lieu de vacances ; j'en profite donc chaque été pour aller voir l'exposition temporaire que le Musée propose. Ce musée est tellement exigu, qu'il ne peut présenter son fonds permanent qu'en sélectionnant chaque année une thématique donnant ainsi aux visiteurs un aperçu de la collection permanente. A 10h00 précises, j'entrai dans le musée et pus profiter de son espace très restreint en toute sécurité, étant seule en ce jour de marché et à cette heure ..

Pour marquer l'ouverture (programmée à l'horizon 2022) du nouveau musée Mathurin Méheut dans un bâtiment rénové du Haras de la ville de Lamballe, l'exposition de cette année propose un parcours à travers l’histoire du musée et de ses collections. Organisée sur le principe d’un abécédaire, l’exposition "En toutes lettres" offre avant tout de découvrir ou redécouvrir la production de Méheut dans toute sa richesse.

De sujets naturalistes, animaliers, exotiques, historiques, ethnographiques ou religieux, les œuvres exposées se déclinent au gré des 26 lettres de l’alphabet : peintures de grands formats, dessins minutieux, croquis rapides, gravures, illustrations et céramiques sont autant de témoins de l’univers de l’artiste et de la mémoire du musée.

Cette exposition met également l’avenir à l’honneur, à travers une présentation du futur bâtiment et des œuvres majeures.

Encore une année à patienter avant le transfert des collections dans le nouveau Musée !

Encore une année à patienter avant le transfert des collections dans le nouveau Musée !

Mathurin Méheut (1882, Lamballe - 1958, Paris)
Peintre, dessinateur, illustrateur, décorateur, céramiste, sculpteur, graveur.

Fils d'un artisan lamballais, Méheut manifeste très tôt des dons artistiques et sort à 20 ans, brillamment diplômé de l'école des Beaux Arts de Rennes. Il s'inscrit ensuite à l'Ecole nationale des arts décoratifs à Paris et suit les cours d'Eugène Grasset à l'Ecole normale d'enseignement du dessin. Très vite, il collabore comme peintre décorateur à la prestigieuse revue Art et décoration

Pour débuter cet alphabet, quelques Affiches pour évoquer quelques expositions des années passées...

Pour débuter cet alphabet, quelques Affiches pour évoquer quelques expositions des années passées...

Mathurin Méheut en toutes lettres
Mathurin Méheut en toutes lettres
Mathurin Méheut en toutes lettres

Puis il va à la Station de biologie marine de Roscoff pour illustrer Etude de la mer, flore et faune de la Manche et de l'Océan. Ce livre publié en 1913 et exposé avec d'autres travaux le fait accéder à la notoriété.

Collaboration avec des scientifiques pour illustrer faune et flore....
Collaboration avec des scientifiques pour illustrer faune et flore....

Collaboration avec des scientifiques pour illustrer faune et flore....

Il part au Japon en 1914 avec la bourse Autour du monde financée par la fondation Albert Kahn. Au Japon, il trouve la confirmation de ses choix iconographiques, telle la représentation de l'essentiel avec un minimum de moyens.

Ethnographie avec les costumes, les coutumes japonaises...

Ethnographie avec les costumes, les coutumes japonaises...

Son séjour est interrompu par la mobilisation générale. D'abord simple fantassin dans les tranchées, Mahurin Méheut est nommé lieutenant en 1917 et attaché au service topographique de l'état-major de la 1re armée. Peintre combattant sur le front d'Artois et en Argonne, il dessine la vie quotidienne de ses pairs. Le crayon ou le pinceau toujours à la main, il rapporte une quantité de documents sur cette période.

La Grande Guerre, dans la banalité de son quotidien. M. Méheut ne s'arrêtera pas de dessiner, illustrant plus de 2000 lettres adressées à son épouse.
La Grande Guerre, dans la banalité de son quotidien. M. Méheut ne s'arrêtera pas de dessiner, illustrant plus de 2000 lettres adressées à son épouse.

La Grande Guerre, dans la banalité de son quotidien. M. Méheut ne s'arrêtera pas de dessiner, illustrant plus de 2000 lettres adressées à son épouse.

Démobilisé en 1919, il se retire dans le pays bigouden pour tenter de se ressourcer. Pendant deux ans, il prépare sa deuxième exposition personnelle au musée des Arts décoratifs à Paris. Il y pense depuis son retour du Japon. Cette exposition devra être à la hauteur de la précédente en 1913.

Les oeuvres exposées reflètent ses anciennes tendances et d'autres qui annoncent, tant par le graphisme que leur thématique, le Méheut des années trente et quarante. C'est dans la deuxième partie de l'exposition consacrée à sa terre natale que Méheut va tirer le meilleur de son art afin de s'imposer comme le peintre de la Bretagne. En présentant une dizaine de panneaux décoratifs sur la vie en Bretagne, il s'affirme comme le décorateur et va obtenir ainsi de nombreuses commandes publiques et privées.

la Bretagne, les Bretons, et leurs costumes....
la Bretagne, les Bretons, et leurs costumes....

la Bretagne, les Bretons, et leurs costumes....

 et le travail de la mer, toiles, céramique ou simple croquis
 et le travail de la mer, toiles, céramique ou simple croquis
 et le travail de la mer, toiles, céramique ou simple croquis
 et le travail de la mer, toiles, céramique ou simple croquis
 et le travail de la mer, toiles, céramique ou simple croquis
 et le travail de la mer, toiles, céramique ou simple croquis

et le travail de la mer, toiles, céramique ou simple croquis

Pendant l'entre-deux-guerres, Méheut est au sommet de sa carrière. Il est connu aussi bien comme décorateur, illustrateur et céramiste. Dès l'après-guerre, débute une collaboration de plus de trente ans avec les faïenceries Henriot à Quimper, mais aussi avec la Manufacture de Sèvres et Villeroy & Boch. Les grandes compagnies maritimes confient à Méheut la décoration de leur plus beaux paquebots, ambassadeurs de tout un art de vivre. Et enfin, les éditeurs continuent à faire appel à lui comme révélateur de la Bretagne à Paris.

La thématique de la faune marine est une partie importante de son oeuvre, ici sous forme de céramique

La thématique de la faune marine est une partie importante de son oeuvre, ici sous forme de céramique

Commande d'illustration de vaisselle pour le restaurant Prunier
Commande d'illustration de vaisselle pour le restaurant Prunier
Commande d'illustration de vaisselle pour le restaurant Prunier
Commande d'illustration de vaisselle pour le restaurant Prunier

Commande d'illustration de vaisselle pour le restaurant Prunier

Présentation des différentes techniques utilisées, ici gravure sur bois

Présentation des différentes techniques utilisées, ici gravure sur bois

Illustration d' un album pour enfants intitulé "Regarde" avec des textes de Colette...

Illustration d' un album pour enfants intitulé "Regarde" avec des textes de Colette...

C comme caséine, technique ayant la faveur de M. Méheut pour son rendu mat et sa simplicité d'utilisation.

C comme caséine, technique ayant la faveur de M. Méheut pour son rendu mat et sa simplicité d'utilisation.

Le fonds très riche du musée me permet chaque année de découvrir une facette différente du travail de M. Méheut. Cette année j'ai retenu la collaboration de Méheut et Colette pour l'édition d'un livre-album intitulé "Regarde" destiné aux enfants.

J'ai donc craqué à la boutique et suis repartie avec un "beau livre" abondamment illustré contant la rencontre entre l'écrivain et le peintre illustrateur pour réaliser ce travail en commun.

"Regarde ! Lettres de Colette et Mathurin Méheut par Jean-Pierre Montier - Editions Ouest France"

sources : musée Mathurin Méheut

L'exposition est ouverte jusqu'au 31 décembre 2020....

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article