Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une Vie de Setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Allons au bal masqué à l'opéra....

Allons au bal masqué à l'opéra....

Regards sur l'oeuvre


Au vu des ennuis créés par la censure napolitaine au sujet du livret de "Un Ballo in maschera", l'achèvement de l'opéra tient du miracle. Le premier état du texte dérive d'un livret écrit par Eugène Scribe pour un opéra de Daniel François Esprit Auber racontant l'assassinat, historique, de Gustave III de Suède, en 1792, au cours d'un bal masqué. Dans une période qui connut successivement les tentatives d'attentat contre Fernand II et Napoléon III, ce régicide aurait pu donner de mauvaises idées à quelques fauteurs de troubles. Or, il importe, au yeux des censeurs, que le public aille à l'opéra dans l'illusion qu'il se divertisse sainement, sans toucher à rien d'essentiel. Exit donc la Suède du XVIIIe siècle au profit d'abord de la Poméranie du Duc de Stettin, ensuite de la Nouvelle-Angleterre aux alentours de 1700 : Gustave III devient Riccardo, Comte de Warwick, gouverneur de Boston ! Aujourd'hui, le drame humain a pris le pas sur le contexte historique, même si celui-ci n'était pas innocent dans l'esprit de Verdi. Ainsi les productions scéniques utilisent tantôt la version américaine, tantôt la version suédoise.

Un rapprochement des héros du Ballo in maschera et de Rigoletto permet de mesurer toute la liberté et les nuances prises par l'art verdien depuis les "années de galère". Riccardo et de Duc de Mantoue sont des êtres légers, séduisants jusqu'à en devenir séducteurs. Exemples caricaturaux de l'absolutisme, les décisions politiques se prennent à la hâte, au milieu des fêtes et des divertissements. Mais si le Duc de Mantoue est un personnage négatif, Riccardo devient, plus subtilement, une victime de la fougue de son meilleur ami, lui-même manipulé par des forces hostiles.

Une recherche des oppositions guide Verdi. Les noirs desseins de l'âme se faufilent dans un écrin de gaieté brillante. De là vient ce récit rapide, plein de contrastes, jouant sur le sombre et le fantastique, le comique et le léger. Un flux général, une concision efficace unifient les psychologies très diverses des personnages. Ulrica, une sorcière dans la lignée d'Azucena (Il Trovatore), porte les messages du destin dont Oscar, le page espiègle, en sera l'instrument inconscient. Amélia se déchire entre sa passion amoureuse pour Riccardo et son devoir d'épouse; son mari, Renato (ou le Comte Anckarström dans la version suédoise), défendra son honneur conjugal, qu'il croit bafoué, par le meurtre de son meilleur ami.

Avec Un Ballo in maschera, Verdi réalise une première grande synthèse théâtre-musique qui lui ouvre la voie vers Don Carlo et les chefs-d'oeuvre de la maturité

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article