Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une Vie de Setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Champagne en flûte pour la flûte enchantée....

Champagne en flûte pour la flûte enchantée....

Une très belle flûte enchantée diffusée hier soir au Liberté pour fêter le dixième anniversaire de la diffusion en HD Live par le NY Met Opéra d'une sélection de dix opéras choisis chaque année dans leur production.

Cette flûte mise en scène et costumée par Julie Taymor sous la direction de James Levine avait été l'oeuvre présentée en 2006 pour lancer cette initiative permettant d'apporter dans d'excellentes conditions aux spectateurs du monde entier (ou presque) l'excellence des voix, de la musique, de la mise en scène, des costumes et des décors du Met.

Superbe initiative du Liberté de s'associer à cet anniversaire en offrant des bulles en flûte pour conclure la saison 2015/2016 et présenter la saison à venir, qui, en plus des opéras et des ballets (du Bolchoï) nous permettra de découvrir des pièces de théâtre jouées à la Comédie Française, afin de varier les plaisirs.

Seule petite déception, pour les amateurs du direct que nous sommes, l'opéra était enregistré, et j'ai regretté les bonus que je retrouve toujours avec tant de plaisir : interviews des artistes, présentation du metteur en scène et petits tours dans les coulisses de l'opéra...

Après quelques instants d'adaptation à la langue anglaise (honte sur moi, je n'avais pas lu le descriptif de l'oeuvre préparé par le Liberté), nous avons été subjugués (A. et P. m'accompagnaient) par le talent d'Erika Miklosa (dans le rôle de la reine de la nuit), la facétie et la maîtrise de Nathan Gunn interprétant Papageno avec fantaisie et brio, la basse chaude et profonde de René Pape, et retrouvé Matthew Polenzani, en Tamino (découvert en ce qui me concerne dans l'air de la furtiva lagrima, devenu depuis un de mes airs préférés) toujours avec le même plaisir, sans oublier Greg Fedderly dans le rôle de Monostatos dans un costume particulièrement réussi.

Quelques extraits de la représentation rassemblés ci-dessous pour conserver une petite part de la magie de cette flûte.

Et en version originale allemande, pour encore plus de plaisir !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article

Nassydz 24/05/2016 13:30

Merci pour ce partage. J'ai eu la chance de voir la flûte enchantée dans un opéra en Allemagne, il y a de ça quelques années déjà. Je n'ai jamais oublié ce merveilleux moment d'enchantement. Bonne journée.

une-vie-de-setter 27/05/2016 09:12

Merci et bonne journée également !