Point d'opéra hier soir, mais une opérette, mise en scène et chorégraphiée par une légende de Broadway. comme nous l'explique le NYT. Toujours de Broadway, c'est Keli O' Hara qui interprète le rôle de Valencienne, formidable "meneuse de revue". Renée Flemming

interprétant le rôle de Hanna, Nathan Gunn, celui du comte Danilo. Quant à la prestation de Carson Elrod dans le rôle du secrétaire d'Ambassade, Njegus, elle m'a particulièrement amusée.

La Veuve Joyeuse est un des joyaux de l’opérette viennoise dont l’éclatant succès a fait de Franz Lehar l’héritier de Johann Strauss fils. Reflet des fastes de la Vienne impériale déroulant son tourbillon de fêtes et de décors fastueux, l’opérette s’impose par le raffinement et les couleurs d’une orchestration de dimension symphonique.

Comme dans les opérettes de Johann Strauss, la valse est le cœur battant de cet ouvrage en trois actes qui a parcouru le monde, de Milan à Saint-Pétersbourg, de Berlin à Londres, en passant par New-York.

La France de la Belle époque s’enthousiasma d’emblée pour les hésitations de Danilo, l’élégant diplomate qui fréquente Maxim’s. On raffola autant de la légèreté apparente d’une richissime veuve à la recherche du grand amour.

L'intrigue :

À l’Ambassade parisienne de la principauté de Pontévédro, le baron Mirko Zeta et sa femme Valencienne donnent une réception en l’honneur d’une riche veuve pontévédrine, Hanna Glawari, que l’on voudrait voir remariée à un de ses compatriotes afin que la fortune de son défunt mari ne quitte pas le pays. Le comte Danilo semble être le candidat idéal d’autant plus qu’Hanna est visiblement éprise de lui. Mais pour ne pas laisser croire qu’il est seulement attiré par l’argent de la richissime veuve, Danilo feint l’indifférence, jusqu’au moment où le dénouement de certains quiproquos, l’amène enfin à déclarer son amour. Malgré les scrupules de Danilo, le mariage aura bien lieu pour le plus grand bonheur de tous.

Ce fut une très belle soirée, très joyeuse et chatoyante. Opulence des divers costumes et décors, performance des chanteurs, danseurs et acteurs, tout y était . L'auditoire a été rapidement conquis et les applaudissement furent nombreux tout au long de la performance. Un beau moment partagé avec les copines V. et F.

Avant de revoir quelques extraits de l'opérette, allons voir un peu en coulisse, comment cette production a été montée.

Retour à l'accueil