Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une Vie de Setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Miscellanées # 23

Encore une balade sur le net ou derrière les écrans (météo de saison oblige !) et quelques belles découvertes....L'une de mes pistes pour découvrir des podcasts de qualité est de lire la rubrique qui lui est maintenant dédiée dans Télérama. Dernière pépite : "Ecouter le cinéma" une série en 5 podcasts ici

Miscellanées # 23

Je me suis enfin décidée à regarder "Babylon Berlin". J'ai avalé les deux saisons très rapidement et attend avec impatience la n° 3. 

"Adaptée des romans de Volker Kutscher et tournée dans les studios de Babelsberg, la série, qui a ­disposé d’un budget de 40 millions d’eu­ros (le plus gros budget de l’histoire du petit écran allemand) convoque Cabaret (le film de Bob Fosse) dès les premiers épisodes, dans un époustouflant numéro musical. Elle rend aussi hommage à l’expressionnisme allemand d’un Fritz Lang, au fil de scènes d’errances nocturnes qui rappellent M le maudit (1931) et Le Testament du docteur Mabuse (1933). Avec un luxe de détails inouï, Babylon Berlin saisit le quotidien de la métropole en alternant les plans larges de rues animées et les scènes intimistes, tandis que son ­récit exploite subtilement la mythologie du Berlin de la fin des années 1920."

Quant au thème musical "Zu Asche, zu Staub", difficile d'y résister...

La thématique de la saison 3 est d'ores et déjà annoncée : Nous pourrons ainsi retrouver l’inspecteur Gereon Rath alors qu’il entre dans les années 30 en enquêtant sur un meurtre prenant place dans le milieu en pleine mutation du cinéma.

Basée sur le seconde roman de la série littéraire de Volker Kutscher qui est intitulé chez nous "La Mort muette", cette saison prendra en effet place en plein cœur d’un changement majeur pour l’industrie cinématographique. Les films muets sont sur le point de devenir de l’histoire ancienne, laissant sa place au cinéma parlant, et cela ne se fait pas sans heurts quand la vedette d’un film disparaît. Redevable à l’un des producteurs, Rath mène une double enquête.

Et pour terminer cette liste à la Prévert , de jolies paroles, la poésie du clip, une petite pépite : "Les ogres de Barback"

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article