Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Lâcher prise

Lâcher prise

Faire entrer un chien dans sa famille impose quelques contraintes, plus ou moins bien supportées, selon la météo. Je l'avoue, parfois il me pèse de "devoir" sortir Petit Loup sous une pluie battante, même si j'ai investi dans les vêtements appropriés pour me protéger des éléments.

Ce matin, le moral remonte, à l'ouverture des volets : la pluie a cessé, et le soleil brille, dispersant peu à peu les bancs de brume dans la vallée.

Nous voilà partis pour la première sortie, celle où Ragtime se défoule, un peu ou beaucoup, selon l'humeur du jour, et dépense le trop plein d'énergie accumulée durant la nuit. 

Première épreuve : Franchir les 500 mètres de bitume en pente, qui nous séparent du début du chemin dans les bois, lieu de sa libération, tout en étant tractée de toutes ses forces par Petit Loup. Je précise que sa laisse est fixée sur l'anneau frontal du harnais et quoiqu'en disent les fabricants, cela n'empêche pas du tout la traction.

La force engagée dans la traction dépend essentiellement du passage éventuel de l'un de ses voisins : Zip, brave pépère, mais malheureusement non castré, ce qui excite Petit Loup au plus haut point.

Si Zip vient de passer : pas de traction rectiligne, mais départ en flèche en sauts, le nez sur le bitume, humant toutes les circonvolutions de Zip. La punition pour moi, qui me retrouve avec le bras presqu'arraché, secoué violemment de gauche à droite, ou arrêté brusquement en bas du talus...Un réveil musculaire tout en douceur....

Ce matin, nous sommes les premiers et le soleil nous accueille au bout du chemin.

Lâcher prise
Lâcher prise
Lâcher prise
Lâcher prise
Lâcher prise
Lâcher prise

Quelques photos pendant que Petit Loup explore le champ et soudain je saute sur le côté, car Petit Loup remonte le sentier à toute allure. Je traverse le petit bois et grimpe par un chemin creux jusqu'au hameau. Coup de sifflet pour vérifier la présence de Petit Loup....Petit Loup se fait voir de loin et repart tout à l'exploration de son domaine...

Lâcher prise

Le point de rendez-vous est un gros rocher dans le petit bois. Il n'y est pas...signe qu'il faut prolonger la balade dans le grand bois.

Lâcher prise

Je traverse une petite route et remonte le sentier. Soudain j'entends des aboiements ; Il s'agit de Ragtime qui signale qu' il a levé un "gibier" ...Quelques minutes plus tard, un bruit s'élève d'un buisson ; un lièvre sort des fourrés à mes pieds, indécis et surpris, me regarde, n'ose pas s'avancer dans ma direction, tourne casaque et rentre dans son fourré.

C'est ensuite au tour de Petit Loup de réapparaître, mais il court dans la mauvaise direction...ce n'est pas un chien de chasse, juste un chien qui court après tout ce qui bouge....Je fais demi-tour et retourne à notre point de rendez-vous, où je patiente jusqu'à ce Petit Loup ait terminé sa balade...

Assise sur mon rocher, j'entends un animal approcher...la promenade aura été "courte" ce matin...Déception, il s'agit d'un autre chien, qui précède sa maitresse. je l'avertis de la présence de Petit Loup, quelque part, en liberté dans le coin. Elle veut rattacher son chien. Je lui explique qu'au contraire, il faut le laisser en liberté....

Guettant un aboiement éventuel, je patiente, en photographiant les jeux de brume et de soleil sur la vallée.

Lâcher prise
Lâcher prise
Lâcher prise
Lâcher prise
Lâcher prise
Lâcher prise
Lâcher prise
Lâcher prise

La brume s'est levée sonnant le retour de Petit Loup, le poil luisant de son exploration dans la rosée des bois. Sur les derniers 500 mètres, cette fois-ci, c'est lui qui tire la langue et moi la laisse... 🤣😂

Pendant que je savoure un petit café à la maison, Petit Loup reconstitue ses forces, étendu dans son panier.

Petit Loup vient de se secouer...

- "il est temps d'aller au bourg ou il n'y aura plus de pain !"

- "Merci Petit Loup !"

Après un déjeuner rapide, troisième balade, dans les bois. Je préfère partir très tôt dans l'après-midi, pour éviter des rencontres stressantes pour Petit Loup.

Un petit arrêt au bar/ruisseau avant d'achever la balade.
Un petit arrêt au bar/ruisseau avant d'achever la balade.
Un petit arrêt au bar/ruisseau avant d'achever la balade.
Un petit arrêt au bar/ruisseau avant d'achever la balade.
Un petit arrêt au bar/ruisseau avant d'achever la balade.
Un petit arrêt au bar/ruisseau avant d'achever la balade.
Un petit arrêt au bar/ruisseau avant d'achever la balade.
Un petit arrêt au bar/ruisseau avant d'achever la balade.

Un petit arrêt au bar/ruisseau avant d'achever la balade.

Cette troisième balade est toujours plus détendue, car Petit Loup, sachant que la gamelle de la journée est au bout, ne s'éloigne pas trop loin et revient dès que je le siffle...comme en témoignent les nombreuses photos où il apparaît...

Après une grosse sieste, Petit Loup se secouera à nouveau, signal que l'heure aura sonné pour la dernière sortie de la journée : quelle vie de chien !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article