Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Le monde romanesque de Simenon

Encore une conférence très intéressante cette après-midi à l'UTL : Simenon, sa vie, son oeuvre.

Olivier Macaux a introduit cette conférence en mentionnant le mépris dans lequel a longtemps été tenu Georges Simenon par les spécialistes de la littérature et comment son opinion a radicalement changé à la lecture d'un de ses romans.

Reprenant les grandes lignes de la biographie de l'auteur, puis détaillant la méthode qui lui a permis de créer cette oeuvre de près de 400 romans en cinquante ans, décrivant la rigueur avec laquelle il écrivait de 6h30 à 9h00 tous les jours, écrivant environ en sept jours un "Maigret" ou en une dizaine de jours un "roman dur", il a ensuite détaillé combien l'oeuvre de G. Simenon devait s'inscrire comme une oeuvre majeure de la littérature en langue française.

"Il a démontré à travers la série des Maigret et celles des romans « durs », appelés aussi « romans de la destinée » (avec, par exemple, des  chefs-d’œuvre comme Les Sœurs Lacroix, la neige était sale ou les Anneaux de Bicêtre) que Simenon, en maître avéré des techniques narratives, a construit un monde romanesque d’une grande authenticité et qu’il éclaire de manière prodigieuse la condition humaine. Explorateur infatigable du réel sous toutes es formes, Simenon est ainsi parvenu à dresser un portrait de l’homme du XXe siècle confronté au malaise historique et existentiel de la modernité."

Les ressources sur G. Simenon sont nombreuses sur le net : Entre autres,

Le centre d'études Georges Simenon et le fonds Simenon de l'université de Liège mettent à disposition de nombreux documents permettant de découvrir l'oeuvre et l'auteur.

 

 

 

Le monde romanesque de Simenon

De nombreux extraits vidéo complètent ce portrait de Simenon, ainsi cette interview où il explique comment il a créé le personnage du commissaire Maigret

L'interview de B. Pivot à Apostrophe grâce aux archives de l'INA donne un éclairage sur la relation que Simenon entretenait avec sa fille.

Pour conclure, une rencontre tournée chez Dialogues avec comme intervenant son fils John qui gère l’œuvre de son père, 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article