Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Regardons de plus près les vitraux de la Martyre

Toujours dans le cadre des visites organisées par la Sprev, j'ai eu la chance d'avoir pour guide à la Martyre un jeune étudiant rêvant de travailler dans le domaine de la médiation patrimoniale.

Comme d'habitude, je vous renvoie aux articles détaillés de Jean-Yves Cordier pour approfondir votre découverte de cet enclos.

L'arc de triomphe  par la description duquel notre jeune guide a entamé sa visite.

 

Regardons de plus près les vitraux de la Martyre
Regardons de plus près les vitraux de la Martyre
Regardons de plus près les vitraux de la Martyre
Regardons de plus près les vitraux de la Martyre
Regardons de plus près les vitraux de la Martyre

Puis le jeune guide nous a rappelé les origines du nom de la commune.

Le nom de la localité est attesté sous la forme Ecclesia Beatae Mariae de Merzer en 1363, Ar Merzer Salaun au XV e siècle. Du latin martyrium, « sanctuaire dédié à un martyr » et du nom propre Salaün, forme bretonne de Salomon. Ce nom fait référence à l'assassinat du roi de Bretagne Salomon en 874.

Regardons de plus près les vitraux de la Martyre
Regardons de plus près les vitraux de la Martyre
Regardons de plus près les vitraux de la Martyre

Ces visites ne sont qu'une amorce à une découverte plus approfondie du patrimoine. Souvent Il suffit d'un détail souligné par le guide comme par exemple ces rapprochements curieux que l'on peut observer dans le vitrail pour susciter l'envie d'en savoir plus.

Regardons de plus près les vitraux de la Martyre
Regardons de plus près les vitraux de la Martyre
Regardons de plus près les vitraux de la Martyre

C'est pourquoi j'aime autant consulter le blog de Jean-Yves Cordier pour y lire une analyse détaillée, et admirer les photos en gros plan .

Regardons de plus près les vitraux de la Martyre

Ainsi notre jeune guide souligne que les peintures murales sont difficiles à lire, sauf ici bien sûr !

Combiner enthousiasme des jeunes guides et "science" de Jean-Yves Cordier m'a permis une fois encore de redécouvrir les richesses de notre patrimoine local !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article