Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, musiques, lectures, expositions, balades....qui font le sel de la vie !

La pionnière Suzanne Valadon

La chambre bleue de Suzanne Valadon

La chambre bleue de Suzanne Valadon

Parmi toutes les artistes présentées en ce moment dans l'exposition "Pionnières" au musée du Luxembourg, Marion Brugvin a choisi de faire un focus sur Suzanne Valadon dans l'une ses "mini" conférences sur l'art, diffusées sur sa page Instagram.

Peut-être connaissiez-vous Suzanne Valadon comme l'une des modèles de Puvis de Chavannes, Renoir ou Toulouse-Lautrec, ou comme la mère du célèbre Maurice Utrillo ? Mais la connaissiez-vous en tant qu'artiste reconnue par ses pairs ?

J'ai sélectionné quelques unes des oeuvres évoquées par M. Brugvin pour illustrer ce post...

Premier auto-portrait - Suzanne Valadon

Premier auto-portrait - Suzanne Valadon

Gueule de bois - Toulouse Lautrec

Gueule de bois - Toulouse Lautrec

Adam et Eve (Suzanne Valadon et son jeune amant André Utter) - Suzanne Valadon

Adam et Eve (Suzanne Valadon et son jeune amant André Utter) - Suzanne Valadon

Auto Portrait avec la  Famille (André Utter, Madeleine Valadon et Maurice Utrillo) - Suzanne Valadon (c.1910)

Auto Portrait avec la Famille (André Utter, Madeleine Valadon et Maurice Utrillo) - Suzanne Valadon (c.1910)

Photo : Suzanne Valadon - André Utter - Maurice Utrillo

Photo : Suzanne Valadon - André Utter - Maurice Utrillo

André Utter et ses chiens - Suzanne Valadon

André Utter et ses chiens - Suzanne Valadon

Comme d'habitude la vidéo présentée par Margaux Brugvin est étayée de références bibliographiques.

Voici donc les liens à explorer si vous le souhaitez :

Un podcast de Katy Hessel interviewant Jennifer Higgie à propos de S. Valadon.

Une conférence de Nancy Ireson sur la chaîne YT de la National Portrait Gallery

Et même, une thèse "How Do Women Look? The Female Nude in the Work of Suzanne Valadon par Rosemary Betterton, disponible ici

Erik Satie - Suzanne Valadon

Erik Satie - Suzanne Valadon

Pour terminer, une petite note musicale avec cette oeuvre minuscule "Bonjour Biqui" d'Eric Satie dédiée à Suzanne Valadon.

En 1893, Erik Satie rencontre Suzanne Valadon. Cette liaison, qui est sa seule histoire sentimentale connue, durera très précisément, « du 14 janvier au 20 juin ».

Leurs rapports sont conflictuels mais intenses : Suzanne peint un portrait de Satie qui sera l'une de ses toutes premières toiles. Erik compose les Danses gothiques, un lendemain de dispute, et dédie à Valadon une oeuvre minuscule, Bonjour Biqui.

Hélas, hormis le caractère hors-norme de ces deux artistes, tout les oppose, de leur milieu social à leur regard sur la vie. Valadon quitte finalement Satie et le laisse, comme il le dira lui-même, avec « rien, à part une froide solitude qui remplit la tête avec du vide et le coeur avec de la peine »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article