Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Candide de Bernstein

A défaut de transmission d'opéras en live, cette année, Youtube nous offre de jolies pépites. Il suffit de chercher un peu...

Leonard Bernstein by Jack Mitchell

Leonard Bernstein by Jack Mitchell

« Il y avait en Vestphalie, dans le château de M. le baron de Thunder-ten-tronckh, un jeune garçon à qui la nature avait donné les moeurs les plus douces. Sa physionomie annonçait son âme. Il avait le jugement assez droit, avec l'esprit le plus simple; c'est, je crois, pour cette raison qu'on le nommait Candide. » Ainsi Voltaire présente le héros de son conte philosophique le plus célèbre qui n'en est pas moins une violente satire de la bêtise et de l'aveuglement humains et un roman d'aventures. Le conte Candide ou l'Optimisme, écrit d'une plume acérée et avec une ironie corrosive, n'a jamais perdu de son originalité et de sa fraîcheur.

Il attire depuis longtemps les hommes de théâtre et est souvent adapté pour la scène. Il a subjugué aussi le compositeur et chef d'orchestre Leonard Bernstein qui a trouvé dans le texte de Voltaire de nombreux thèmes étonnement présents dans la société américaine moderne : le snobisme puritain, le faux moralisme, l'optimisme devenu idéologie, le sentiment de supériorité. Musicien, Bernstein a décidé de mettre le conte de Voltaire en musique. La gestation de ce projet a été longue, a connu de nombreuses péripéties et n'a été vraiment terminée que juste avant la mort du compositeur. 

Candide se caractérise avant tout  par un  humour grinçant et ouvertement désespéré, allié à une invention musicale éblouissante soutenue par une énergie rythmique irrésistible. Comment définir un ouvrage qui mêle tant de styles ? Candide fait flèche de tout bois : jazz, opérette, comédie musicale, gospel et même dodécaphonisme s’y retrouvent avec brio. Outre l’ouverture qui s’est imposée dans les programmes de concert, certains airs sont devenus des « classiques » comme celui de Cunégonde « Glitter and Be Gay ».

Résumé
Candide coule des jours heureux au château du baron Thunder-ten-Tronckh en s’imprégnant des leçons du philosophe Pangloss qui professe que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles. Hélas, il est chassé de ce paradis après avoir été surpris avec Cunégonde, la fille du baron. Commence alors une série d’aventures mouvementées qui ressemblent à une avalanche de catastrophes aussi effroyables les unes que les autres. Accablé par tout le malheur du monde, Candide finira par s’enfermer dans le silence, tandis que Pangloss proposera à tous de « cultiver son jardin » dans une petite ferme qu’il achète près de Venise.

Acte 1
Le jeune Candide mène une existence paisible en compagnie de Cunégonde et Maximilien, les enfants du baron Thunder-ten-Tronckh. Tout semble correspondre aux enseignements de Pangloss qui proclame que « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ». Malheureusement Candide est chassé du château après avoir été surpris avec la jolie Cunégonde. Surcroît de malheur, tous ceux qu’il aime sont tués par des soudards impitoyables qui attaquent le château. Candide trouve refuge en Hollande où il retrouve Pangloss, miraculeusement ressuscité mais devenu syphilitique et réduit à la mendicité. Les deux hommes partent pour Lisbonne où ils échappent de peu au tremblement de terre qui détruit toute la ville. Pangloss est condamné à un autodafé. Candide gagne Paris où il retrouve Cunégonde devenue la maîtresse de deux hommes qu’il tue avant de prendre la fuite avec elle. Les deux amants s’apprêtent à partir pour le Nouveau Monde avec l’aide du métisse Cacambo.

Acte 2
Candide et Cunégonde arrivent à Buenos-Aires où ils retrouvent Maximilien, le frère de Cunégonde, et Pâquette, l’ancienne femme de chambre de la baronne Thunder-ten-Tronckh. Ces deux derniers ont été vendus comme esclaves. A la suite de plusieurs péripéties, Candide tue Maximilien qui lui refuse la main de sa sœur.
Accompagné de Cacambo, Candide arrive à l’Eldorado, d’où il repart avec des moutons chargés d’or qu’il va malheureusement perdre ! L’infatigable jeune homme repart à la recherche de Cunégonde. Il rencontre Martin qui, contrairement à Pangloss, professe une philosophie des plus pessimistes. Abusé par un escroc, Candide fait naufrage avec le bateau censé le ramener en Europe tandis que Martin sombre dans les flots. Sur un radeau, en pleine mer, Candide retrouve Pangloss, réduit à la misère. Ils atteignent Venise où les attendent plusieurs surprises : Maximilien est vivant et il est devenu le chef de la mafia locale. Paquette vit de ses charmes et Cunégonde est entraîneuse dans un casino qui appartient à son frère. Pangloss loue alors les services de deux prostituées masquées… L’une d’elles se révèle être Cunégonde elle-même ! C’en est trop pour le pauvre Candide. Pangloss achète alors une ferme près de Venise où chacun pourra enfin «  cultiver son jardin ». 

 

Source : Operaonline

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article