Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Murs - ΤΕΙΧΗ

Yannis adamakis - Restons à la maison

Yannis adamakis - Restons à la maison

ΤΕΙΧΗ [1896, 1897]


Χωρίς περίσκεψιν, χωρίς λύπην, χωρίς αιδώ
μεγάλα κ’ υψηλά τριγύρω μου έκτισαν τείχη.


Και κάθομαι και απελπίζομαι τώρα εδώ.
Άλλο δεν σκέπτομαι: τον νουν μου τρώγει αυτή η τύχη·

διότι πράγματα πολλά έξω να κάμω είχον.
A όταν έκτιζαν τα τείχη πώς να μην προσέξω.

Aλλά δεν άκουσα ποτέ κρότον κτιστών ή ήχον.
Aνεπαισθήτως μ’ έκλεισαν από τον κόσμον έξω.


(Από τα Ποιήματα 1897-1933, Ίκαρος 1984)

Murs

Sans égards, sans pitié, sans scrupule,
ils ont élevé de hautes murailles autour de moi.

Et maintenant, je ne fais rien ici que me désespérer.
D'un tel destin
la pensée m'obsède et me ronge ;

car j'avais beaucoup de choses à faire dehors.
Pendant qu'on bâtissait les murs,
ah, que n'ai-je pris garde.

Mais jamais je n'ai entendu le bruit des maçons
ni leur voix.
C'est à mon insu qu'ils m'ont enfermé
hors du monde.

     
Traduction de Dominique Grandmont,
in En attendant les barbares
et autres poèmes, Constantin Cavafis Gallimard, 2008.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article