Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

L'église Saint Edern à Plouedern

A l'issue de mon circuit (Boloré), j'ai re-visité l'église Saint Edern et admiré à nouveau la restauration qui y a été menée après l'incendie de mai 1974.

Légendes et histoire de la commune de Plouedern :

Aux alentours de 460, arrivèrent les premiers bretons conduits par leurs évêques ou abbés : Saint Brieuc, Saint Tual et Saint Edern. Venant des Iles britanniques et fuyant l’invasion des saxons, ils se réfugièrent en Armorique et formèrent de nombreux « Plou » ou paroisses.

La légende rapporte que le Duc de Bretagne, accompagné de sa suite, se rendait un jour de Cornouaille en Léon lorsqu’il s’égara dans la Forêt de Coat ar Roch ou était l’ermitage de Saint Edern.

Un écuyer pénétra dans cet ermitage et furieux de ce que le saint, en extase, ne répondait pas à ses questions, il le souffleta. A l’instant même, le Duc et tous ses gens furent frappés de cécité mais il se fit conduire près du saint et lui demanda pardon.

Edern lui pardonna et l’engagea à continuer sa route en lui promettant qu’il recouvrerait la vue sans tarder. Cela n’arriva que lorsque le Duc eût quitté la Cornouaille et pénétré dans le Léon. A l’endroit où la guérison s’accomplit, le Duc fonda l’église qui prit ensuite le nom de Plouédern.

La vérité semble moins romancée. Il semble que la paroisse ait été fondée par un moine Irlandais venu s’établir dans la région avec sa colonie bretonne. Il lui aurait donné le nom de Plou (paroisse) auquel il aurait accolé celui d’Edern, moine vivant dans un ermitage de la forêt de Coat ar Roc’h dont la popularité était déjà très grande.

 

L’enclos de Plouédern n’est pas compté parmi les grands enclos ni même dans le circuit des enclos. Lors de l'incendie, provoqué par un orage, dans la nuit du 23 au 24 mai 1974 la charpente et le mobilier ont été entièrement détruits, à l’exception d’une statue de saint Edern au sommet du baptistère et des œuvres taillées dans le granit.

L'église Saint Edern à Plouedern

La croix du cimetière, du Moyen Âge, repose sur un socle cubique à degrés. Son fût rond porte un croisillon court sur lequel une Vierge et saint Jean encadrent une Vierge de Pitié. La croix du crucifix a des branches rondes et se termine par des fleurons carrés.

Sources : 

L'église Saint Edern à Plouedern

L'église Saint-Edern (XVIIème siècle), a été reconstruite à l’emplacement d’un ancien édifice. L'église  précédée d'un clocher à deux galeries, comprend une nef de six travées avec chapelle latérale sud, face au porche de 1607, lequel est au nord. L'église date du XVIIème siècle, ainsi que l'indiquent les dates de 1609 sur le porche nord, de 1626 sur l'entrée sud et l'une des fenêtres du sud, de 1679 sur une autre.

Sous la direction de l’architecte Gérard Cailliau, la restauration s’est efforcée de recréer un lieu de recueillement et de prière. Des artistes reconnus ont participé à cette entreprise, notamment le sculpteur Vincent Fancelli et le peintre-décorateur Paul Mériguet. L’église a été rendue au culte en janvier 1978.

L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern

Le porche nord de Plouédern attire le regard et l’attention, de jour comme de nuit, grâce à un bel éclairage.

Pourquoi est-il construit au nord, comme à Saint-Divy ou Gouesnou ?

Selon toute vraisemblance, pour que ce porche ouvre sur le bourg. La datation est sûre : 1609. Le style est clairement Renaissance.

À l’extérieur : deux solides contreforts surmontés de lanternons ; deux colonnes lisses à chapiteaux doriques supportent un entablement et un fronton triangulaire. De fines volutes, rappelant celles de la Martyre, et un petit fronton courbe encadrent la niche et la statue de saint Pierre. Le tout est coiffé d’un lanternon.

L’intérieur manifeste une majestueuse simplicité : bancs latéraux surmontés par une étagère dont les apôtres sont absents. De fines colonnes à chapiteaux ioniques encadrent la porte d’entrée.

Ce beau porche léonard traduit avec fidélité les idéaux et les modes architecturaux de la Renaissance européenne : géométrie, mesure, équilibre, sobriété et élégance sans ostentation.

L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern

A l'intérieur  de l'église :

Les éléments les plus anciens, qui ont survécu, après restauration, à l'incendie de 1974.

Le baptistère


De l’intérieur de l’église de Plouédern, après l’incendie de mai 1974, il ne reste rien sinon quelques pièces en granit.

Parmi celles-ci, le baptistère. Autrefois, il était surmonté d’un baldaquin hexagonal sur colonnes feuillagées.
Seule, la cuve en granit a survécu aux flammes.

On a pris soin de reconstituer les éclats après l’incendie, car cette pièce est l’œuvre de Roland Doré et porte sa signature, datée de 1641, c’est-à-dire de l’année où il s’est installé ici à Plouédern, au Quinquis Meur. On lit autour de la cuve :
A : RIOV : RECTEVR : I : KDELENT : H : APERVE : FABRIQVE : LAN : 1641 : R : LE : DORE : FECIT

 

L'église Saint Edern à Plouedern

Le Bénitier à godrons et anges.

Le Nouveau répertoire de Le Bars et Couffon le décrit comme un "bénitier daté 1679 et surmonté de deux personnages tenant une massue".

L'église Saint Edern à Plouedern

Ici, comme à Lannédern ou à la paroisse d’Édern près de Briec, saint Édern est représenté chevauchant un cerf. Les noms de lieux sont gardiens de mémoire. Les représentations proviennent de traditions multiples.


D’ermitage en ermitage, nous pouvons suivre les traces d’Édern et de son cerf depuis le nord du Pays de Galles jusqu’ici. D’après le cartulaire de Landévennec, il est accompagné de sa sœur Genova et de son disciple Gwévret.
Près de Lannédern, la paroisse de Loquéffret s’honore d’avoir Genova (sainte Geneviève) comme sainte patronne.


La statue représentée ci-dessus, autrefois située au sommet du baldaquin du baptistère, a miraculeusement survécu à l’incendie de 1974.

L'église Saint Edern à Plouedern

LES ŒUVRES CONTEMPORAINES (1976-1978).

L'autel du Saint-Sacrement de Mourad Horch.

L’autel du Saint-Sacrement au nord du maître-autel : sur la porte en bronze du tabernacle sont représentés un calice et une hostie. Dans chaque coin, les symboles des évangélistes (lion, aigle, homme et taureau). ces deux derniers taillés dans une pierre noircie rappelant l'incendie.

Sur une plaque de pierre est inscrite la phrase : « Jésus rentre pour rester avec eux il partage le pain ils le reconnaissent St Luc 24, 30-31 ». Il s’agit d’une citation abrégée de l’évangile selon St Luc relatant l’épisode des disciples d’Emmaüs.

 

L'église Saint Edern à Plouedern

Le maître-autel : la table repose sur des piliers en forme de socs de charrue, sans doute en référence au caractère rural de la paroisse.

 

L'église Saint Edern à Plouedern

Après l’incendie de 1974, Hubert Sainte Marie s’est vu confier la charge de remplacer les verrières détruites. Son atelier est établi à Quintin et de nombreux édifices bretons, notamment religieux, ont bénéficié de son talent. Sa réputation lui vaudra de travailler dans d’autres départements et même à l’étranger.

À gauche du maître-vitrail, la verrière développe le thème du pain, fait par les hommes et partagé par le Christ. Dans les ajours du réseau, des personnages s’emploient aux travaux des champs. Dans les lancettes, trois scènes sont exposées en registres ascendants. De bas en haut : la multiplication des pains, la cène et le repas avec les disciples d’Emmaüs. Dans chaque scène, le Christ occupe la position centrale

L'église Saint Edern à Plouedern

Dans le maître-vitrail, le Christ bénit des hommes et des femmes au travail. En haut de la lancette de droite apparaît un clocher ; au-dessous hommes et femmes portent des produits agricoles (œufs, porcelets, légumes, poussins, gerbe de blé). A gauche on distingue des voiles de bateaux ; les personnes apportent les produits de la pêche – poissons, coquillages, langoustines (?) – et étalent leurs filets au bas du vitrail. Ce vitrail symbolise la rencontre des travailleurs de la campagne et de la mer, bien que Plouédern n’ait aucune bordure littorale.

L'église Saint Edern à Plouedern

À droite, le vitrail de la Vierge.
Dans le registre inférieur, de droite à gauche : l’annonciation, la nativité et la vie à Nazareth où le jeune Jésus aide Joseph à son établi.
Dans le registre central : à droite le dernier repas ; puis Jésus en croix entouré de Marie, Marie-Madeleine à ses pieds et l’apôtre saint Jean ; à gauche une vierge de pitié avec Marie-Madeleine en arrière-plan.
Dans le registre supérieur, une scène unique : l’assomption de Marie, sur les nuées, couronnée et honorée par les anges et les saints.
Dans les ajours du réseau sont représentés le Père, le Fils et l’Esprit-Saint et deux anges.

L'église Saint Edern à Plouedern

Dans la chapelle sud, le vitrail est consacré à l’Esprit saint à travers deux scènes. Dans les mouchettes supérieures sont représentés Dieu le Père et le Fils qui semblent imposer les mains. Juste en dessous, dans un soufflet, le Saint-Esprit est le point de départ de rayons de feu. De chaque côté deux anges se recueillent devant l’intervention divine.
Comme dans les vitraux précédents, la chronologie part du bas. Le registre inférieur nous présente le baptême de Jésus dans le Jourdain. Jean le Baptiste verse de l’eau sur sa tête avec une coquille. De chaque côté des personnes se recueillent et plusieurs portent des bébés, nous rappelant que le baptême du Christ est la préfiguration du baptême chrétien. L’événement est relaté par trois évangélistes qui précisent également l’intervention de l’Esprit : « A l’instant où il remontait de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit, comme une colombe, descendre sur lui. » (Marc 1, 9-10) Par un choix judicieux, le baptistère de Roland Doré a été remonté au pied de ce vitrail.
La scène supérieure des lancettes est centrée sur Marie, en plein recueillement, recevant l’Esprit saint le jour de la Pentecôte. Les disciples autour d’elle semblent au contraire partagés entre l’excitation et la crainte. L’artiste traduit ainsi l’agitation décrite dans les Actes des Apôtres.

L'église Saint Edern à Plouedern

Hubert Sainte Marie a réalisé d’autres vitraux non figuratifs pour les autres fenêtres. Par des jeux de lumière, ils contribuent à la sérénité du lieu.

L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern

La nef centrale et sa voûte .

 " Les grandes arcades en plein cintre de la nef pénètrent directement dans les piliers cylindriques ; les nefs latérales sont aussi lambrissées en berceau." (Couffon, 1981)

L'église Saint Edern à Plouedern

La voûte lambrissée date de la restauration en 1974-1978 et évoque la voûte céleste. Sur un fond bleu sont peints des nuées, des étoiles, des angelots et les monogrammes de Jésus (IHS), de Marie (MÂR) et d’un mystérieux JMP, peut-être la signature du peintre. Ce dernier est Paul Mériguet, un illustre décorateur qui a également exercé ses talents au château de Versailles, dans diverses cathédrales, à l’opéra Garnier, à l’Elysée… Certains pensent que les visages des anges lui ont été inspirés par des habitantes de la commune…

L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern

Et au milieu de cette couronne un ange très curieux :  Il faudrait y reconnaître Anne-Marie Favé, qui occupa le mandat de maire divers droite "de 1971 à 1995" 

L'église Saint Edern à Plouedern

Dans les nefs latérales on découvre des blochets réalisés à l’effigie des acteurs de la restauration. L’artiste renoue avec les traditions facétieuses des sculpteurs des XVe et XVIe siècles. Chacun est représenté avec les attributs de son corps de métier. Ils ont été taillés par Vincent Fancelli, sculpteur du château de Versailles, et peints par Paul Mériguet.

 

L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
L'église Saint Edern à Plouedern
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article