Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

O gorizia tu sei maledetta - O Gorizia sois maudite - une chanson italienne antimilitariste

O gorizia tu sei maledetta - O Gorizia sois maudite - une chanson italienne antimilitariste


"O Gorizia tu sei maledetta" est une chanson italienne traditionnelle anarchique et antimilitariste.

On dit que celui qui était pris à chanter cette chanson pendant la guerre était accusé de défaitisme et pouvait être fusillé.

La chanson a été interprétée pour la première fois par Michele Luciano Straniero et Fausto Amodei et publiée dans le disque "Il povero soldato 2" édité par Roberto Leydi. L'air original a été recueilli par Cesare Bermani à Novara par un homme qui a témoigné l'avoir entendu chanté par l'infanterie qui a conquis Gorizia le 10 août 1916. En 1964, la chanson a été interprétée au "Two World Festival" à Spoleto par Il Nuovo Canzoniere Italiano dans l'émission "Bella ciao" suscitant la fureur des représentants de la droite. Quand Straniero et Amodei ont commencé à chanter, il y a eu des troubles dans la salle d'audience ; Les représentants de la droite ont essayé d'entraver la performance. Straniero et Leydi ont été dénoncés à la police pour injure publique envers les forces armées.

 

O gorizia tu sei maledetta
 


La mattina del cinque di agosto
Si muovevano le truppe italiane
Per Gorizia le terre lontane
E dolente ognun si parti

Sotto l'acqua che cadeva al rovescio
Grandinavano le palle nemiche
Su quei monti, colline e gran valli
Si moriva dicendo cosi :

O Gorizia tu sei maledetta
Per ogni cuore che sente coscienza
Dolorosa ci fu la partenza
E il ritorno per molti non fu

O vigliacchi che voi ve ne state
Con le mogli sui letti di lana
Schernitori di noi carne umana
Questa guerra ci insegna a punir

Voi chiamate " il campo d'onore "
Questa terra di là dei confini
Qui si muore gridando " Assassini ! "
Maledetti sarete un di

Cara moglie che tu non mi senti
Raccomando ai compagni vicini
Di tenermi da conto i bambini
'che io muoio col suo nome nel cuor

O Gorizia tu sei maledetta
Per ogni cuore che sente conscenza
Dolorosa ci fu la partenza
E il ritorno per tutti non fu

Traditori, signori ufficiali,
Che la guerra l'avete voluta
Sgnanatori di carne venduta
E rovina della gioventù

O Gorizia sois maudite

Le cinq août au matin
Partaient les troupes italiennes
Pour Gorizia, terres lointaines
Et chacun partit sans entrain
 
Sous l'eau qui tombait à verse
Les balles ennemies tombaient à grêle
Sur ces montagnes, ces collines et grands vallons
On mourait en se disant au fond :
 
O Gorizia sois maudite
Pour le cœur qui écoute sa conscience
L'aller pesait lourd
Et souvent, était sans retour
 
O lâches vous qui vous pouvez vous tenir
Avec vos femmes dans votre lit de laine
Offenseurs de nous autres chair humaine
Cette guerre nous enseigne à punir
 
Vous appelez champ d'honneur
Cette terre au-delà des frontières
Ici on meurt en criant assassins
Vous serez maudits un matin.
 
Chère femme qui ne peut m'entendre
Je demande à mes camarades survivants
De veiller sur nos enfants
Je meurs avec ton nom dans mon cœur
 
Messieurs les officiers traîtres
C'est vous qui avez voulu la guerre !
Vous les égorgeurs de chair à vendre
Et ruine de la jeunesse.
 
O Gorizia sois maudite
Pour le cœur qui écoute sa conscience
L'aller pesait lourd
Et souvent, était sans retour


https://lyricstranslate.com

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article