Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Les fosses communes - V. Vissotsky

Verdun - 1917 - Félix Vallotton

Verdun - 1917 - Félix Vallotton

Les propos alarmants des autorités sont appuyés par les images qui nous parviennent de Marioupol. Ce mercredi 9 mars, l'agence AP (Associated Press) a publié une série de photos glaçantes d'une fosse commune. On y voit des hommes venant déposer les dépouilles de soldats et de civils décédés dans les attaques dans une tranchée de 22 mètres de long creusée à proximité de la ville. Certains corps sont emballés dans des sacs mortuaires, d'autres sont simplement recouverts d'une couverture. Evgeniy Maloletka, la journaliste à l'origine des photos, a déclaré que "quarante cadavres avaient été déposés dans la fosse ce mardi et trente ce mercredi".

Sources : la libre belgique

На братских могилах не ставят крестов,
И вдовы на них не рыдают,
К ним кто-то приносит букеты цветов,
И Вечный огонь зажигают.

Здесь раньше вставала земля на дыбы,
А нынче - гранитные плиты.
Здесь нет ни одной персональной судьбы -
Все судьбы в единую слиты.

А в Вечном огне виден вспыхнувший танк,
Горящие русские хаты,
Горящий Смоленск и горящий рейхстаг,
Горящее сердце солдата.

У братских могил нет заплаканных вдов -
Сюда ходят люди покрепче.
На братских могилах не ставят крестов,
Но разве от этого легче?..

LES FOSSES COMMUNES

Les fosses communes n'ont jamais de croix,
Ni les voix des veuves en pleurs.
On y dépose distrait des fleurs,
Un chant ranime la flamme, parfois.

Un temps la terre semblait plus haute,
La guerre et les plaques de pierre
Ont enlevé à chacun son identité,
Mêlée là en un amas macabre.

Et au-dedans des flammes, on voit
Un temple ou un char
Ou le parlement, mais le seul à brûler
Est le cœur de chaque soldat.

Les veuves absentes n'y pleurent pas.
Celui qui vient est calme et serein.
Les fosses communes n'ont jamais de croix,
Mais le cœur n'en brûle pas moins.

Les fosses communes n'ont jamais de croix,
Mais le cœur n'en brûle pas moins.
Source : Chansons contre la guerre par Marco Valdo M.I.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article