Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, musiques, lectures, expositions, balades....qui font le sel de la vie !

Carcasse - Anne Sylvestre

Quel plaisir de rédécouvrir ses classiques....

Anna Resmini - Pain makes us human

Anna Resmini - Pain makes us human

Sûr qu'on ne s'est jamais quittées depuis ce jour fleuri de roses
Où sans y comprendre grand chose, toi et moi, on a débarqué
On a grandi sans y penser, je t'ai fait prendre quelques bûches
Tu m'as évité les embûches, des lunettes et des bras cassés
La fièvre, moi, je l'aimais bien quand tu me collais des angines
Je voyais des dragons de Chine s'agiter sur mon papier peint

Carcasse
Sait-on bien comment ça se passe
On occupait la même place, on n's'est jamais rien demandé
Sans blague
Mes souvenirs sont dans le vague
Comme les branches qu'on élague à l'arbre où on s'est balancées
J'ai commencé par deviner en arrivant vers 15, 16
À sentir un certain malaise qu'on n'était plus bien accordées
Toujours on se contrariait, tu dévorais, j'étais frugale
Et je nourrissais tes fringales en rêvant que je m'envolais
Un mauvais jour, j'ai découvert, ton grand nez, j'ai trouvé ça moche
Mais tu m'as dit "pauvre caboche, regarde un peu, tu as les yeux verts"

Carcasse
On s'épiait devant la glace
J'avais les peurs, toi les audaces, on ne pouvait rien décider
En somme
C'est moi qui me méfiais des hommes
Et toi qui les désirais comme une grand-voile à ton voilier
Je sais bien qu'à notre chemin
Y a plus d'une moitié de faite mais j'nous vivrais bien d'autres fêtes
Je te ferais marcher plus loin
J'espère encore te changer, j'essaie toujours mais tu renâcles
Et tu me bâtis des obstacles où je ne peux que trébucher
Mais même sans viser trop haut
Je veux que tu sois, vieille bête
Au moins aussi bien dans ma tête que moi, j'suis bien dans ta peau

Carcasse
Faut qu'tu marches ou que tu casses
Mais si je te regarde en face, il n'y a pas de quoi prendre peur
T'existes
Et puis t'es pas tellement triste
Surtout depuis que tu résistes au vent qui malmène les fleurs
On a beau savoir qu'il faudra que toi et moi, on se sépare
Vois-tu, j'ai d'la peine à croire qu'un jour ça nous arrivera
On peut essayer si tu veux de repousser plus loin la cible
Moi, j'ferai tout mon possible mais faudra qu'tu m'aides un peu
Et quand tu arriveras au bout pourvu que ça soit moi qui veille
On s'arrangera bien, ma vieille pour résister encore un coup

Carcasse
On n'y peut rien, les années passent
Sur toi le temps laisse des traces et je sens que je change aussi
Avance
Ton arme à toi c'est l'espérance
À chaque jour qui recommence, on recommence notre vie

Carcasse
Depuis longtemps quoi qu'on y fasse
Et jusqu'à ce qu'on se défasse
Tu restes ma meilleure amie

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article