Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Όλοι οι ρεμπέτες του ντουνιά - Tous les rébètes du monde

Aujourd'hui on remonte aux sources du rébétiko avec une composition de Markos Vamvakaris.

Mirage - Giannis Tsarouchis

Mirage - Giannis Tsarouchis

"Markos Vamvakaris (Μάρκος Βαμβακάρης) compositeur et chanteur de rébétiko, la musique populaire urbaine de la Grèce, est né en 1905 sur l’île de Syros. Sa voix rocailleuse, sa façon de jouer du bouzouki — l’instrument emblématique de ce genre musical — avec la technique brute et saisissante qui lui est propre, font de lui le « patriarche » du rébétiko. Après sa fuite de Syros, il a travaillé d’abord comme docker dans le port du Pirée, l’un des ports les plus anciens du monde, puis comme dépeceur aux abattoirs. C’est à cette époque qu’il vécut un amour passionnel et destructeur avec sa première femme qui lui inspira plusieurs chansons, et qu’il apprit le bouzouki qui le fit connaître et dont il devint virtuose. Les enregistrements de Markos Vamvakaris marquent le début d’une période d’émergence du genre : ses chansons parlent de l’amour, de la mort, de la prison, de la pauvreté et des rituels du haschisch, qui faisaient partie intégrante des thématiques du rébétiko. À travers cet environnement obscur, Markos a mené une vie sincère et rude, à l’image de ses chansons, mais également une vie de rédemption, comme un véritable artiste dont l’œuvre fut la base sur laquelle la musique grecque moderne s’est bâtie et, par extension, l’échappatoire de tout un peuple, destinée à chasser les peines et les souffrances du quotidien."

source : Markos Vamvakaris Le patriarche du Rébétiko - Autobiographie - Edité et traduit par Christos Poulakis

Όλοι οι ρεμπέτες του ντουνιά

Όλοι οι ρεμπέτες του ντουνιά
εμένα μ' αγαπούνε
μόλις θα μ' αντικρίσουνε
θυσία θα γενούνε

Όσοι δε με γνωρίζουνε
τώρα θα με γνωρίσουν
εγώ κάνω την τσάρκα μου
κι ας με καλαμπουρίζουν

Και 'γώ φτωχός γεννήθηκα
στον κόσμο έχω γνωρίσει
μέσα απ' τα φύλλα της καρδιάς
εγώ έχω μαρτυρήσει

Όλοι οι κουτσαβάκηδες
που ζούνε στο κουρμπέτι
κι αυτοί μες στην καρδούλα τους
έχουν μεγάλο ντέρτι.

Tous les rébètes

Tous les rébètes du monde,
ils en pincent pour ma pomme,
je me pointe et les voilà qui courent comme
un seul homme.

Ceux qui ne me connaissent pas
me connaîtront tout de suite.
Riez si vous voulez, moi,
les balades m'excitent.

Je suis né pauvre aussi,
j'ai bien roulé ma bosse ;
mon cœur blessé partout
n'est jamais à la noce.

Et tous ces petits durs-là,
tellement loin du pays,
eux aussi
du plus noir chagrin sont envahis.

Traduit du grec par Michel Volkovitch
 

Beaucoup d'autres interprétations, quelle sera votre préférée ?

Bien sûr l'indispensable Haris....

Et une reprise diffusée dans une émission dédiée à la musique traditionnelle grecque "Στην Υγειά μας ρε παιδιά"  "A notre santé, les gars (gars et filles) !" où  le public reprend en chœur les chansons. Ces émissions sont diffusées régulièrement sur youtube. J'adore leur côté complètement décalé et joyeux par rapport à notre télévision. Les bouteilles de vin sont sur les tables, et le niveau baisse...tout au long de l'émission. Bonne humeur et émotion...souvent la caméra filme les larmes qui coulent sur les joues...toute une atmosphère dépaysante mais qui réchauffe le coeur !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article

Annick 07/03/2021 11:14

Je vote pour la dernière version

une-vie-de-setter 07/03/2021 15:24

Ma préférée aussi !