Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Saint Guévroc à Lanneufret

Toute petite commune du Nord-Finistère, Lanneuffret (103 habitants) est située entre Landivisiau et Landerneau, à trente kilomètres à l’est de Brest.
Démembrement de la paroisse primitive de Plounéventer, Lanneuffret trouve son origine dans la fondation d’un ermitage au Moyen Age par saint Guévroc. Les comtes de Léon y implantèrent un prieuré, d’abord cédé aux moines de Landévennec, puis à l’abbaye de Saint-Matthieu.

Son église Saint Guévroc mérite une visite.

Saint Guévroc à Lanneufret

L'église Saint-Gwévroc ou Saint-Guévroc (1585).

Il s'agit d'un édifice en forme de tau de la fin du XVIème siècle avec clocher-mur de 1734. Une des cloches est datée de 1571. Dans l'aile sud, l'une des fenêtres a un remplage décoré d'une fleur de lys. La voûte du porche, à clef pendante, date de 1585.

Cette église est bâtie sur le versant Nord d'un plateau élevé, dont le sommet est à la cote de 88 mètres. Elle est très modeste dans ses proportions et dans son style. Sur une clef pendante, dans la voûte du porche, on lit la date de 1585. — Le clocher est simple, composé de deux baies pour cloches, formant premier étage et surmontées d'une autre baie unique que couronne une petite flèche avec clochetons d'angles.

 

A droite de l'entrée du cimetière a été réinstallée la fontaine Saint Guévroc.

L'ancienne fontaine Saint-Guévroc
L'ancienne fontaine Saint-Guévroc

L'ancienne fontaine Saint-Guévroc

Construite au XVIIe s. à partir d’éléments plus anciens, elle a été déplacée d’une prairie voisine au centre bourg, le long du mur de l’enclos paroissial. Elle abrite une statue du saint (XVIe s.).

Saint Guévroc à Lanneufret
Saint Guévroc à Lanneufret
Saint Guévroc à Lanneufret
Saint Guévroc à Lanneufret
Saint Guévroc à Lanneufret
Saint Guévroc à Lanneufret
Saint Guévroc à Lanneufret
Saint Guévroc à Lanneufret
Saint Guévroc à Lanneufret

Dans le cimetière, se dresse une belle croix en Kersanton, du XVIème siècle, dont les croisillons portent les statues adossées de Notre-Dame et saint Jean, Ecce-Homo et saint Guévroc, costumé en moine et tenant un livre fermé. — Entre Ecce-Homo et Saint Guevroc on peut admirer une très belle Notre-Dame de Pitié.

Sur la sacristie, se trouvent les armes des Courtois et armes mi-parti des Le Jar et Gourio de Lannoster.
Sur la sacristie, se trouvent les armes des Courtois et armes mi-parti des Le Jar et Gourio de Lannoster.
Sur la sacristie, se trouvent les armes des Courtois et armes mi-parti des Le Jar et Gourio de Lannoster.

Sur la sacristie, se trouvent les armes des Courtois et armes mi-parti des Le Jar et Gourio de Lannoster.

A la façade du porche, saint moine, probablement saint Guévroc, patron de l'église.
A la façade du porche, saint moine, probablement saint Guévroc, patron de l'église.
A la façade du porche, saint moine, probablement saint Guévroc, patron de l'église.

A la façade du porche, saint moine, probablement saint Guévroc, patron de l'église.

 L'intérieur comporte une nef sans bas-côtés, deux bras de transept et mur absidal dans le même alignement. Trois autels en bois dépourvus de caractère.
 L'intérieur comporte une nef sans bas-côtés, deux bras de transept et mur absidal dans le même alignement. Trois autels en bois dépourvus de caractère.

L'intérieur comporte une nef sans bas-côtés, deux bras de transept et mur absidal dans le même alignement. Trois autels en bois dépourvus de caractère.

Ecce-Homo

Ecce-Homo

Le Christ est debout. Il revêt le perizonium et le manteau pourpre. Le monogramme IHS est sculpté sur son torse. Son corps est couvert de traces rouges rappelant la Flagellation. Il est assez trapu mais ses os au niveau des jambes sont saillants et ses genoux bien mis en évidence.

Ses poignets sont liés par une corde épaisse qui retombe le long du corps. Il tient un roseau dans sa main droite.

Sa tête couronnée d’épines tombe légèrement en avant. Ses cheveux sont particulièrement long. Ses yeux sont presque fermés. Des gouttes de sang perlent sur son visage

L'église abrite une statue en kersanton de sainte Anne apprenant à lire à la Vierge

L'église abrite une statue en kersanton de sainte Anne apprenant à lire à la Vierge

Saint évêque ou saint abbé, avec chape, mitre et crosse. Ce pourrait bien être l'image du saint Patron

Saint évêque ou saint abbé, avec chape, mitre et crosse. Ce pourrait bien être l'image du saint Patron

Les vitraux
Les vitraux
Les vitraux
Les vitraux
Les vitraux
Les vitraux
Les vitraux

Les vitraux

La cuve baptismale porte l'inscription "Qui credirit baptisatus fuerit, salvus erit" et contient une cuve en plomb avec la date de 1684 et le nom du recteur P. Cren.

La cuve baptismale porte l'inscription "Qui credirit baptisatus fuerit, salvus erit" et contient une cuve en plomb avec la date de 1684 et le nom du recteur P. Cren.

S'il était plaisant de trouver cette église ouverte, j'ai été déçue de constater (comme trop souvent) que le rangement n'était désormais plus à l'ordre du jour. Pourquoi empiler (tout ce qui n'est plus utilisé) aux abords des fonds baptismaux ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article