Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Eva Strittmatter Du silence je fais une chanson - Ich mach ein Lied aus Stille

Poésie allemande aujourd'hui avec Eva Stritmatter -


Eva Strittmatter (1930-2011) occupe dans le lyrisme allemand contemporain une place originale. Elle a composé l'essentiel de son oeuvre dans un dialogue constant et fervent avec des figures et des paysages de l'espace eurasien. Entre Pouchkine et Abkhazie, entre bouleau et merle, entre sable et argile, entre neige et cigales, entre tâches quotidiennes et ferveur amoureuse, entre angoisse, abattement et élans lyriques, entre histoire et abandon aux caprices du vent, entre parfums et inquiétude ontologique, voilà une femme allemande qui nous associe à l'intime de son coeur et nous ouvre la vastitude somptueuse du monde. Si son regard embrasse le lointain, Eva Strittmatter est d'abord liée par chaque fibre de son être à la magnifique nature du domaine brandebourgeois du Schulzenhof où elle vit. Vibrant aux souffles de chaque saison, elle est renvoyée et nous renvoie, de par cette immédiateté même, au pays qui l'habite et, par-delà, à une universalité poétique qui peut accueillir chaque singularité.

Source : Editions Gallimard

Julius Sergius von Klever (1850-1924) – peintre russe d’origine allemande

Julius Sergius von Klever (1850-1924) – peintre russe d’origine allemande


Eva Strittmatter

 

Ich mach ein Lied aus Stille
Und aus Septemberlicht.
Das Schweigen einer Grille
Geht ein in mein Gedicht.

Der See und die Libelle.
Das Vogelbeerenrot.
Die Arbeit einer Quelle.
Der Herbstgeruch von Brot.

Der Bäume Tod und Träne.
Der schwarze Rabenschrei.
Der Orgelflug der Schwäne.
Was es auch immer sei,

Das über uns die Räume
Aufreißt und riesig macht
Und fällt in unsre Träume
In einer finstren Nacht.

Ich mach ein Lied aus Stille.
Ich mach ein Lied aus Licht.
So geh ich in den Winter.
Und so vergeh ich nicht.

STRITTMATTER, Eva (1972): Vor einem Winter. In: STRITTMATTER, Eva: Ich mach ein Lied aus Stille. Gedichte. Aufbau-Verlag 1973, Edition Neue Texte, 1.Auflage, Berlin und Weimar, S. 20

 

Du silence je fais une chanson

Du silence je fais une chanson
Et de la lumière de septembre.
Le silence d’un grillon
Trouve place dans mon poème.

Le lac et la libellule.
Le rouge des sorbes.
Le travail d’une source.
L’odeur automnale du pain.

Des arbres la mort et la larme.
Le cri noir des corbeaux.
Le vol d’orgue des cygnes.
Quoi que ce soit qui

Au-dessus de nous déchire
Les espaces et les fasse géants
Et tombe dans nos rêves
En une nuit ténébreuse.

Du silence je fais une chanson.
De la lumière je fais une chanson.
Ainsi vais-je dans l’hiver.
Et ainsi je ne m’en vais pas.

Eva Strittmatter, Du silence je fais une chanson, Traduit de l’allemand et préfacé par Fernand Cambon, édition bilingue, Collection D’une voix à l’autre dirigée par Jean-Baptiste Para, Cheyne Éditeur, 2011, p 21

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article