Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Peu m'importe - poésie de Taras Chevtchenko, poète ukrainien

Chevtchenko avec une kobza sur le Dniepr - Konstantin Trutovsky

Chevtchenko avec une kobza sur le Dniepr - Konstantin Trutovsky

Taras Chevtchenko, peintre et poète ukrainien

Il est la personnalité qui compte le plus de statues à son effigie dans le monde, juste derrière Jésus-Christ. Il est pourtant tout à fait inconnu du grand public en dehors de l’Ukraine et de sa diaspora. Taras Chevtchenko est le peintre et poète qui a prophétisé la liberté de l’Ukraine contre l’empire russe au XIXe siècle. Il continue d’être une icône populaire de la résistance à l'oppression, aussi bien en 2014 lors de la révolution de Maïdan qu'aujourd’hui face à la menace russe.

“Il est ce symbole autour duquel se fédèrent les Ukrainiens quel que soit leur bord ou leur appartenance, résume l’historienne Iryna Dmytrychyn. Pour reprendre l’historien Pierre Nora, c’est un véritable “lieu de mémoire” pour les Ukrainiens. Son rôle de mobilisateur est plus d’actualité que jamais.

A lire ici : la suite de l'article que France Culture lui a consacré il y a deux jours.

J'ai sélectionné un de ses poèmes écrit en 1847 qui résonne douloureusement aujourd'hui....

Мені однаково, чи буду
Peu m’importe
Eu não me importo


 Я жить в Україні, чи ні.
De vivre ou non en Ukraine.
Para viver ou não na Ucrânia.


Чи хто згадає, чи забуде
Que l’on se souvienne de moi ou que l’on m’oublie,
Lembre-se de mim ou me esqueça


 Мене в снігу на чужині –
De moi dans ces neiges étrangères.
De mim nessas neves estrangeiras.


Однаковісінько мені.
Cela m’importe peu.
Isso realmente não importa para mim.


В неволі виріс меж чужими,
En captivité, j’ai grandi avec des étrangers,
Em cativeiro, cresci com estranhos,


І, не оплаканий своїми,
Sans que les miens ne me pleurent,
Sem chorar minha ausência


В неволі, плачучи, умру,
En captivité, en pleurant, je mourrai
Em cativeiro, chorando, vou morrer


І все з собою заберу,
Et j’emporterai tout avec toi
E eu vou levar tudo com você


 Малого сліду не покину
Ne laissant même pas une seule petite trace
Não deixando nem um pequeno traço


На нашій славній Україні,
Dans notre glorieuse Ukraine,
Na nossa gloriosa Ucrânia,


На нашій – не своїй землі.
La nôtre – qui n’est plus notre propre terre.
Nossa – que não é mais nossa própria terra.


І не пом’яне батько з сином,
Et le père dans ses souvenirs,
E o pai em suas memórias


Не скаже синові: “Молись,
Le père ne dira pas à son fils : « Prie,
Não dirá a seu filho: « Ora,


Молися, сину: за Вкраїну
Prie, mon fils : pour l’Ukraine
Ore, meu filho: para a Ucrânia


Його замучили колись”.
Il fut torturé jadis.  »
Ele foi torturado uma vez. «

 
Мені однаково, чи буде
Peu m’importe, si demain,
Eu não me importo, se amanhã,


Той син молитися, чи ні…
Si ce fils priera, ou non…
Se esse filho vai orar, ou não …


Та не однаково мені,
Mais ce qui m’importe réellement
Mas o que realmente importa para mim


Як Україну злії люде
C’est de constater qu’un ennemi ignoble
É notar que um inimigo ignóbil


Присплять, лукаві, і в огні
Endort, dérobe et consume l’Ukraine
Endortar, roubar e consumir a Ucrânia


Її, окраденую, збудять…
La volant et la violant …
O volante e o violador …


Ох, не однаково мені.
Ô, comme cela m’importe !
Oh, como isso importa para mim!

С.-Петербург
Saint-Pétersbourg

**

Taras Chevtchenko
Тарас Григорович Шевченко
JAN HUS L'HERETIQUE de Taras Chevtchenko - Trad Jacky Lavauzelle
 


TRADUCTION FRANCAISE & PORTUGAISE
Tradução Francês e Português
JACKY LAVAUZELLE

A réécouter ici une émission de F.C. consacrée à l'Ukraine déchirée en l'est et l'ouest.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article