Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Le zeibékiko

Danseur grec - Jean Groberg

Danseur grec - Jean Groberg

Le nom de cette danse a une consonance orientale qui traduit son origine : les colonies Grecques d’Asie mineure et du Pont-Euxin. Les Zebeks étaient en effet le nom des combattants en Anatolie. Le zeibékiko est une des rares danses traditionnelles qui se dansent seul.

Autrefois, il suffisait d'un simple geste ou clin d'œil au patron pour qu'il vienne vers vous avec un narguilé, une pipe à eau bourrée de haschisch. Aujourd'hui on y met du tabac. Mais cette danse, en fait, vient de là. Du haschich. Elle n'était dansée que lorsque la "matoura", cette ivresse propre à la drogue, s'emparait du fumeur. Alors il se levait, gagnait le centre de la pièces et commençait à danser tout seul, la tête penchée vers le sol, les bras à l'horizontale ou dressés vers le haut : un lent tournoiement presque immobile, avec des déhanchements comme une dérive vers des contrées et des pensées inaccessibles, et de temps à autre, des figures consistant à s'agenouiller brusquement, à sauter ou à s'immobiliser, à la limite du déséquilibre, comme un vol figé d'oiseau ivre.

« Et d’un coup, sans m’occuper de quiconque, pas même de mes amis qui m’encourageaient bruyamment, j’ai tourné, louvoyé longtemps entre terre et ciel, au rythme d’une chanson dont je me souviens qu’elle disait inlassablement : « Je t’en prie, je t’en prie, laisse-moi, je ne veux plus vivre… ». (…) Je ne me suis pas mis à danser le zeibékiko, c’est le zeibékiko qui s’est mis à danser en moi et qui longtemps habita mon corps. »

Extrait de Dictionnaire Amoureux de la Grèce - Jacques Laccarière

 

Pour illustrer : un Zeibékiko que Dionysis Savvopoulos a composé sous la dictature des colonnels. 

 

Ζεϊμπέκικο 

Μ' αεροπλάνα και βαπόρια
και με τους φίλους τους παλιούς
τριγυρνάμε στα σκοτάδια
κι όμως εσύ δε μας ακούς

Δε μας ακούς που τραγουδάμε
με φωνές ηλεκτρικές
μες στις υπόγειες στοές
ώσπου οι τροχιές μας συναντάνε
τις βασικές σου τις αρχές

Ο πατέρας μου, ο Μπάτης
ήρθε απ' τη Σμύρνη το '22
κι έζησε πενήντα χρόνια
σ' ένα κατώι μυστικό

Σ' αυτόν τον κοσμο όσοι αγαπούνε
τρώνε βρώμικο ψωμί
έλεγε ο Μπάτης μια Κυριακή
κι οι πόθοι τούς ακολουθούνε
υπόγεια διαδρομή

Χτες το βράδυ είδα ένα φίλο
σαν ξωτικό να τριγυρνά
πάνω στη μοτοσικλέτα
και πίσω τρέχανε σκυλιά

Σήκω ψυχή μου δώσε ρεύμα
βάλε στα ρούχα σου φωτιά
βάλε στα όργανα φωτιά
να τιναχτεί σαν μαύρο πνεύμα
η τρομερή μας η λαλιά.

Zeïbekiko

Avec des avions et des bateaux à vapeur
et avec de vieux amis
nous voguons dans l'obscurité
et pourtant tu ne nous entends pas

Tu ne nous entends pas chanter
avec des voix électriques
à travers les tunnels
jusqu'à ce que nos trajectoires rencontrent
tes principes fondamentaux

Mon père, Batis
venait de Smyrne en '22
et a vécu cinquante ans
dans une cave secrète

Ceux qui aiment dans ce monde
mangent du pain rassi
disait Batis un dimanche
et leurs passions les suivent
dans un cours souterrain

La nuit dernière, j'ai vu un ami
vadrouillant comme un elfe
sur une moto
et les chiens couraient derrière

Lève-toi mon âme, allume-toi
mets du feu dans tes vêtements
mets l'incendie dans les tripes
pour que bondisse comme un esprit noir
notre mugissement.

Traduction proposée par Madame Dornac

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article