Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Τα παιδιά κάτω στον κάμπο - Les enfants dans la plaine

Τα παιδιά κάτω στον κάμπο - Les enfants dans la plaine

Aujourd'hui une chanson d'un grand auteur compositeur grec Manos Hadjidakis. Celle que j'ai choisie est extraite de la bande son du film "Sweet Movie" de  Dušan Makavejev (1974) qui fit scandale lors de sa sortie.

Ici, une analyse de sa bande son. 

Cette chanson illustrait la séquence consacrée au Massacre de Katyn.

 

Τα παιδιά κάτω στον κάμπο - 1974      
Στίχοι:  Μάνος Χατζιδάκις
Μουσική:  Μάνος Χατζιδάκις
 

Τα παιδιά κάτω στον κάμπο
δεν μιλάν με τον καιρό
μόνο πέφτουν στα ποτάμια
για να πιάσουν τον σταυρό.

Τα παιδιά κάτω στον κάμπο
κυνηγούν έναν τρελό
τον επνίγουν με τα χέρια
και τον καίνε στον γιαλό.

Έλα κόρη της σελήνης,
κόρη του αυγερινού.
Να χαρίσεις στα παιδιά μας
λίγα χάδια του ουρανού.

Τα παιδιά κάτω στον κάμπο
κυνηγάνε τους αστούς
πετσοκόβουν τα κεφάλια
από εχθρούς και από πιστούς.

Τα παιδιά κάτω στον κάμπο
κόβουν δεντρολιβανιές
και στολίζουν τα πηγάδια
για να πέσουν μέσα οι νιες.

Τα παιδιά μες τα χωράφια
κοροϊδεύουν τον παπά
του φοράνε όλα τα άμφια
και το παν στην αγορά.

Έλα κόρη της σελήνης,
έλα και άναψε φωτιά.
Κοίτα τόσα παλληκάρια
που κοιμούνται στη νυχτιά.

Τα παιδιά δεν έχουν μνήμη
τους προγόνους τους πουλούν
και ό,τι αρπάξουν δε θα μείνει
γιατί ευθύς μελαγχολούν.
 

De nombreuses interprétations sur You Tube. Difficile de choisir...


Paroles: Manos Hatzidakis
Musique: Manos Hatzidakis
Première Performance: Maria Katira

Les enfants, en bas dans la plaine
ont cessé de parler,
Ils se contentent de plonger dans les fleuves
pour attraper la croix.

Les enfants, en bas dans la plaine
ont fait la chasse à un fou,
Ils l'étranglent de leurs mains
et le brûlent sur la plage.

Eh ! Fille de la lune
Fille de l'étoile du berger,
Offre, à tes enfants
quelques caresses du ciel.

Les enfants en bas dans la plaine
font la chasses aux bourgeois,
Ils tranchent les têtes
des ennemis comme des fidèles.

Les enfants, en bas dans la plaine
coupent du romarin,
Ils en décorent les puits
pour y faire tomber les filles

Les enfants, dans les champs
ridiculisent le pope
Ils l'ont déguisé avec des vêtements
et le conduisent sur la place

Eh ! Fille de la lune,
viens allumer le feu,
Regarde ces vaillants gaillards
qui dorment pendant la nuit.

Les enfants ont perdu la mémoire,
Ils vendent leurs ancêtres.
Et, ce qu'ils attrapent, ils ne le garderont pas
parce qu'ils deviennent tout de suite tristes.

Traduction proposée par Ηλιασ ο Γαλλος, Olivier Goetz sur le site Stixoi.info

 

Il existe une version italienne de cette chanson adaptée par Pier Paolo Pasolini et Dacia Maraini. Là aussi de nombreuses interprétations. Celle plus douce, dans la veine de la version grecque originale ou celle plus âpre en accord avec le sens du texte. 

I ragazzi giù nel campo
Non si curano del tempo
Ma si buttano dentro i fiumi
Per pescare la croce premio

I ragazzi giù nel campo
Dan la caccia ad un pazzo
Poi lo strozzano con le mani
E lo bruciano in riva al mare.

Vieni figlia della Luna
Della stella mattutina
Che regala a questi ragazzi
Le carezze del gran cielo!

I ragazzi giù nel campo
Dan la caccia ai borghesi
Tagliano a pezzi
A pezzi le teste
Dei nemici e dei fedeli

I ragazzi giù nel campo
Colgono rami e rosmarino
E camuffano buche e pozzi
Per acciuffare le ragazze

I ragazzi giù nel campo
Dan la caccia ad un ricco
Gli fan togliere i denti d'oro
E li portano al mercato.

Vieni figlia della Luna
Della stella mattutina
Che regala a questi ragazzi
Le carezze del gran cielo!

I ragazzi giù nel campo
Non possegono memoria
Perciò vendono gli antenati
Poi son presi da tristezza
 

Difficile de choisir. Et vous, quelle est votre préférée ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article