Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions....qui font le sel de la vie !

Que restera-t-il d'avril ? Marioupol, Boutcha, Borodianka

Le street-artiste grenoblois Otist a réalisé il y a quelques jours ce graff dénonçant l’invasion de l’Ukraine par la Russie. (©Otist)

Le street-artiste grenoblois Otist a réalisé il y a quelques jours ce graff dénonçant l’invasion de l’Ukraine par la Russie. (©Otist)

Sources : Le Monde - Blog "Cartooning for peace"

Sources : Le Monde - Blog "Cartooning for peace"

Mais aussi de l'espoir devant ces témoignages de solidarité envers les populations meurtries par la guerre...

Ainsi ce beau texte de Michel Volkovitch, évoquant son histoire familiale...:

Le début est reproduit ci-dessous, la suite est à lire sur le blog de M. Volkovitch en suivant le lien...

 

Toujours partir

Mon père est né en 1918 à Nikolaïev, dans ce qui est aujourd'hui l'Ukraine. Ma grand-mère était Ukrainienne, à une époque où l'Ukraine était russe. Mon grand-père, officier de cavalerie, s'est battu dans l'Armée blanche contre les Rouges et a failli mourir du typhus à Odessa avant de se résoudre à l'exil. En décembre 1921, traversant le Dniestr gelé, ils sont passés en Moldavie, puis en Roumanie d'où ils sont partis pour la France. Mon grand-oncle Stanislas, l'un des assassins de Raspoutine, les attendait à Paris. Riche et généreux, il les a aidés à s'installer puis vivoter dans un pays qui se prétend accueillant aux étrangers, mais ne les apprécie guère. La Russie de la faucille et du marteau n'étant pas non plus un paradis, les Volkovitch ont fait une croix sur leur patrie perdue. La France a toléré leur présence. Peu avant 1940, elle a même daigné naturaliser mon père pour l'envoyer se battre contre Hitler ; il a survécu, et je suis né.

Lorsque vers 1960 l'officier russe, devenu chauffeur de taxi, et sa femme ukrainienne sont partis pour l'autre monde, ultime exil, j'étais trop jeune encore pour bien les questionner sur leurs malheurs d'autrefois. Je n'ai jamais cessé de penser à eux depuis, mais la tragédie actuelle ravive les souvenirs. Une question me poursuit : s'ils étaient encore là, que penseraient-ils de cette guerre absurde où Caïn se jette sur Abel pour l'estourbir ? Et feu mon père ? Verrait-il dans le nouveau maître du Kremlin le diabolique successeur de Staline, ou le très-saint descendant des tsars ? Quant à toi, cher oncle Stanislas, tu ne pourrais pas sortir un moment de la tombe, puisque personne parmi les vivants ne se dévoue, pour aller empoisonner Poutine, après Raspoutine ?

Cent ans après, l'Histoire bégaie. Nouveaux massacres en Ukraine et nouvel exode.....

La suite est à lire ici...

 

Michel Volkovitch - avril 2022 - publié sur son site dans la rubrique "journal infime"

 

Et un beau message de l'artiste C215....

C215

C215

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
une-vie-de-setter

Souvenirs illustrés de petits moments, balades, lectures, expositions.....
Voir le profil de une-vie-de-setter sur le portail Overblog

Commenter cet article